Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, lesté par l'Iran et les états-Unis

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, sous la pression des négociations entre l'Iran et les grandes puissances, et après une hausse du nombre de puits de forage aux États-Unis la veille.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 60,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,68 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

La référence européenne du brut a atteint vendredi vers 15H40 GMT son niveau le plus bas depuis le 15 avril, à 60,12 dollars le baril.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,37 dollar à 55,56 dollars. Le WTI est tombé vers 15H40 GMT à 55,41 dollars le baril, son minimum depuis le 21 avril. La salle de marché est restée fermée vendredi à New York en raison d'un jour férié.

Les diplomates de l'Iran et des pays du groupe 5+1 mettaient les bouchées doubles ce vendredi dans les négociations sur le nucléaire iranien avant le retour dimanche soir à Vienne de tous les ministres censés faire les derniers arbitrages politiques pour un accord.

On arrive au bout du chemin. Ca sent la fin. Il reste cinq jours (avant la nouvelle date butoir du 7 juillet), on espère conclure d'ici là, a déclaré une source diplomatique occidentale vendredi matin.

Un accord doit garantir que le programme nucléaire iranien sera uniquement civil, en échange d'une levée des sanctions internationales, incluant les exportations de brut du pays.

Une levée des sanctions pourrait ainsi se traduire par un doublement des exportations iraniennes de brut, selon plusieurs analystes, une perspective baissière pour les investisseurs alors que l'offre mondiale demeure surabondante.

Par ailleurs, les cours demeuraient lestés par les craintes concernant l'offre américaine après l'augmentation du nombre de puits de forage aux États-Unis cette semaine.

Selon un décompte établi par le groupe privé Baker Hughes, le nombre de puits de forage en activité a grimpé de 12 unités, soit la première hausse en 30 semaines.

Les puits de forage ont été ouverts dans les zones majeures de pétrole de schiste, dont trois d'entre elles à Eagle Ford (sud du Texas), deux à Bakken (Dakota du Nord), une dans le bassin Permian (Texas et Nouveau Mexique) et une dans le Niobrara (Colorado), soulignaient les analystes de Commerzbank.

Si de nouveaux puits devaient être ajoutés dans les prochaines semaines, ceci renforcerait les interrogations sur le déclin attendu de la production américaine.

En effet, la baisse du décompte des précédents mois ne s'est pas traduite par un déclin marqué de la production aux États-Unis qui, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère de l'Énergie (DoE), dépasse toujours 9,5 millions de barils par jour.

Combinées avec d'autres nouvelles cette semaine - la production (en mai) de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a atteint un plus haut niveau depuis 2012, et l'offre des États-Unis a grimpé à son plus haut depuis 1971 en avril- ces statistiques limitent la hausse potentielle des cours du pétrole, expliquait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

bur-cv/acd/gib

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

BAKER HUGHES

FORD MOTOR

COMMERZBANK



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse, lesté par l'Iran et les états-Unis


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite