Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se stabilise à New York, toujours sous pression de l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé proches de l'équilibre jeudi à New York, se stabilisant sans effacer leur forte baisse de la veille dans un marché sous la pression d'une offre excessive et d'une actualité économique peu engageante à travers le monde.
Pour la dernière séance de la semaine, en raison d'un jour férié vendredi aux Etats-Unis, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août a perdu trois cents à 56,93 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'un déclin de quelque 2,50 dollars, restant ainsi à son plus bas niveau depuis plus de deux mois.

Certains investisseurs ont pris conscience qu'il y a eu hier une réaction excessive aux chiffres sur les réserves américaines, a estimé Phil Flynn, de Price Futures Group.

Les cours avaient en effet nettement accéléré leur baisse mercredi après l'annonce par le gouvernement américain d'une hausse hebdomadaire de plus de deux millions de barils dans les stocks de brut aux Etats-Unis, alors que les analystes s'attendaient à une baisse comme lors des deux derniers mois.

Si l'on y regarde bien, la seule raison à cette hausse, c'est que les importations ont bondi parce que la tempête tropicale Bill les avaient ralenties la semaine précédente, a souligné M. Flynn. Donc je ne pense pas que ce chiffre était si défavorable.

Toutefois, les cours, qui ont passé l'essentiel de la séance de jeudi dans le vert, se sont finalement repliés juste avant la clôture face à la fin du déclin historique des puits en activité aux Etats-Unis, a-t-il noté.

Selon un décompte établi par le groupe privé Baker Hughes, ils ont monté cette semaine de 12 unités, soit la première hausse depuis décembre, ce qui a réduit l'élan enregistré en début de journée, a rapporté M. Flynn.

De plus, le déclin des précédents mois ne s'est toujours pas traduit par une baisse marquée de la production américaine, qui, selon les chiffres publiés mercredi par le département de l'Energie, dépasse toujours 9,5 millions de barils par jour.

Pour le reste, le marché s'est contenté vendredi de scruter la situation internationale et s'est croisé les bras en attendant de nouveaux développements sur la Grèce et les négociations sur le nucléaire iranien, a commenté Matt Smith, de ClipperData.

En ce qui concerne la situation grecque, qui pèse sur l'ensemble des marchés, on attend peu de développements concrets avant un référendum dimanche sur les demandes des créanciers, tandis que l'effervescence diplomatique autour du nucléaire iranien a repris de plus belle jeudi, afin de trouver un accord susceptible de lever les sanctions contre la République islamique.

Les investisseurs pétroliers craignent la perspective d'un tel accord, car il pourrait permettre à Téhéran de faire couler plus d'or noir sur un marché mondial déjà trop approvisionné.



(c) AFP


Commenter Le pétrole se stabilise à New York, toujours sous pression de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite