Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit à l'ouverture à New York, dans un marché instable

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole montaient un peu mardi à l'ouverture à New York, au lendemain d'une forte baisse, dans un marché à la recherche d'éléments plus concrets sur les négociations iraniennes et la crise de la dette grecque.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en août prenait 58 cents à 58,91 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), sans effacer la perte de plus d'un dollar la veille.

La journée va être dominée par les gros titres, et le marché réagira aux dernières annonces en date, sur la Grèce comme sur l'Iran, a résumé Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Signe de cette instabilité, le marché s'est trouvé un moment dans le rouge lors des échanges électronique avant l'ouverture à New York, mais on a ensuite pris connaissance de rumeurs selon lesquelles la Grèce était disposée à accepter un accord avec la zone euro, et les cours ont un peu remonté, a-t-il souligné.

Pour l'heure, la Grèce, où les banques sont fermées, va manquer mardi un paiement de 1,5 milliard d'euros au FMI, un évènement exceptionnel que les créanciers devraient pourtant relativiser, tandis que semblent avoir repris des tractations, à cinq jours d'un référendum crucial.

Comme y faisait allusion M. Yawger, sur les marchés pétroliers, l'autre sujet dominant du jour est l'Iran, toujours plongé à Vienne dans des négociations avec les grandes puissances sur son programme nucléaire.

Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif est revenu à Vienne mardi matin après des consultations à Téhéran, sans toutefois dévoiler ses cartes avant une rencontre avec son homologue américain John Kerry.

Même si la date butoir des négociations expire théoriquement ce mardi, il est peu probable qu'un accord soit conclu aujourd'hui, ont estimé les experts de Commerzbank.

Néanmoins, comme d'autres observateurs, ils relativisaient l'importance de ce délai, rappelant que des négociations semblables avaient par le passé été prolongées de plusieurs jours, et ils jugeaient que la perspective d'un accord pesait toujours sur le marché.

Si les sanctions (contre Téhéran) sont levées, l'Iran va inonder de pétrole un marché où l'offre est déjà excessive, ont-ils conclu.

Toutefois, les sanctions sur les exportations ne devraient pas être levées avant six mois après la signature d'un accord entre l'Iran et le P5+1, qui comprend l'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie, ont relativisé les analystes de Citi, soulignant que l'état actuel des installations du pays pourrait empêcher le secteur pétrolier d'augmenter la production au rythme prévu.

A Londres, les cours du Brent ont par ailleurs trouvé un peu de soutien après la fermeture de deux champs pétroliers en Libye - Nafoura et Majid - à cause de manifestations, et de la fermeture du champs Albayada après une coupure d'électricité, selon les analystes de Ransquawk.



(c) AFP


Commenter Le pétrole rebondit à l'ouverture à New York, dans un marché instable


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite