Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York, sur une faiblesse du dollar

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en petite hausse jeudi à New York, profitant de l'affaiblissement du dollar au lendemain d'un communiqué de la Réserve fédérale (Fed), mais restaient freinés par des chiffres décevants sur le niveau élevé de l'offre d'essence.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet gagnait 39 cents à 60,32 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), repassant au-dessus du seuil des 60 dollars.

Ce à quoi l'on assiste, c'est une corrélation inversée (des cours) avec le dollar, après le communiqué de la Fed, qui était négatif pour la monnaie, a jugé Bob Yawger de Mizuho Securities.

La Fed a rendu mercredi en fin de séance sa décision monétaire de juin, et, non seulement elle a maintenu ses taux à un niveau presque nuls, ce qui rend le dollar moins attirant, mais elle a aussi fait part de prévisions économiques mitigées aux Etats-Unis.

Ces propos ont contribué à affaiblir le billet vert, et ce qui est négatif pour le dollar, c'est positif pour les cours du brut, comme l'a rappelé M. Yawger, car les échanges pétroliers, libellés en monnaie américaine, deviennent ainsi moins coûteux et plus intéressants pour les investisseurs.

A part ce soutien extérieur du marché des changes, le marché de l'or noir fait face à une actualité moins favorable en ce qui le concerne directement, au lendemain de chiffres peu engageants du gouvernement américain.

Le département de l'Energie (DoE) a certes fait part d'une nouvelle baisse des réserves de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, mais il a aussi annoncé une hausse des stocks d'essence, alors que les analystes s'attendaient à un net déclin.

Face à cette hausse (...) - même si elle était minime avec 500.000 barils en plus - liée à une demande moins vorace, les cours de l'essence ont de nouveau été le moteur de l'ensemble du marché pétrolier, mais cette fois vers le bas, a rapporté Matt Smith, de ClipperData.

De plus, le DoE a annoncé un net ralentissement de la cadence des raffineries, ce qui laisse penser qu'elle vont utiliser moins de pétrole brut et donc relancer les craintes sur des quantités toujours importantes.

La production de pétrole américain n'a d'ailleurs enregistré qu'un très petit déclin, de quelques milliers de barils par jour (b/j), alors que plusieurs analystes se demandent comment le récent rebond des cours, qui ont repris une quinzaine de dollars au début du printemps après avoir chuté à leur plus bas niveau depuis six ans, pourra durer si l'offre ne commence pas à vraiment baisser.

La volatilité va rester dominante au moins tout l'été selon nos prévisions. Nous aurons donc régulièrement quelques sursauts de cours qui sont, comme c'est le cas aujourd'hui (jeudi), surtout liés à des rebonds techniques, a résumé Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.



(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en petite hausse à New York, sur une faiblesse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite