Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut ouvre sans grand changement à New York, marché attentiste

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole baissaient très légèrement mardi peu après l'ouverture à New York, dans un marché pris par l'immobilisme avant de nouveaux éléments sur l'offre américaine et face aux effets défavorables d'un renforcement du dollar.
Vers 13H10 GMT/15h10 HEC, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet perdait sept cents à 59,45 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), dans la foulée de trois séances consécutives de baisse.

"L'élément le plus important, cela reste la force du dollar, en particulier avec la Grèce sur le devant de la scène", a jugé Carl Larry, de Frost & Sullivan.

A quelques jours d'un possible défaut du pays, le premier ministre grec, Alexis Tsipras, cherchait mardi l'appui des leaders des partis grecs d'opposition, leur confiant apparemment qu'il était encore prêt à faire "deux ou trois gestes" vers les créanciers, UE et FMI.

"Ce qui se passe en Grèce a vraiment un effet sur les prix du pétrole en ce moment", a insisté M. Larry, rappelant que la force du billet vert décourage les investisseurs de se tourner vers le marché de l'or noir, libellé en monnaie américaine.

Pour le reste, peu d'éléments concernaient directement mardi le marché pétrolier, à part une mise en garde des autorités météorologiques américaines sur un risque de tempête tropicale dans le golfe du Mexique, là où se trouvent près de la moitié des raffineries des Etats-Unis, comme le rappelaient les analystes de Commerzbank.

"Si cette tempête conduisait à un déclin du raffinage du pétrole, cela ferait baisser les prix, car cela laisserait attendre une hausse des réserves de brut", ont-ils expliqué. "D'un autre côté, cela tirerait vers le haut les cours des produits à base de pétrole, car la baisse de production conduirait à un déstockage."

Sur le plan de l'offre américaine, pour le moment, "le marché s'attend à une baisse des stocks de brut" dans les chiffres hebdomadaires que publiera mercredi le gouvernement américain sur la question, a rapporté M. Larry.

Les réserves de brut baissent depuis plusieurs semaines, mais certains observateurs restent sceptiques quant aux conclusions à en tirer car ils soulignent que la production américaine ne donne, elle, pas de signe de ralentissement malgré une baisse persistante du nombre de puits de forage.

Comme tous les mardis, le marché se préparera aux chiffres du département de l'Energie en digérant les estimations sur le sujet de la fédération American Petroleum Institute, publiées après la clôture.


(c) AFP

Commenter Pétrole: le brut ouvre sans grand changement à New York, marché attentiste


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite