Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule dans un marché déprimé par la surabondance de l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé vendredi à New York, dans un marché toujours déprimé par la surabondance de l'offre et ne parvenant pas à se réjouir d'une nouvelle baisse du nombre de puits actifs aux Etats-Unis.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a cédé 81 cents à 59,96 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), repassant en fin de séance sous le seuil des 60 dollars qu'il avait franchi à la hausse mardi.

Les données fondamentales du marché n'ont pas changé et elles poussent à la baisse, a souligné James Williams, chez WTRG Economic.

En particulier aux Etats-Unis, nous avons toujours 80 millions de barils de brut dont nous ne savons que faire, a-t-il dit, alors même que les stocks ont reculé bien plus que prévu la semaine dernière, ce qui avait permis aux cours de remonter en milieu de semaine.

Dans ce contexte de surabondance, le marché ne semble plus prêter grande attention au décompte hebdomadaire des puits de pétrole en activité aux Etats-Unis fourni par la société de service Baker Hughes. Il a révélé vendredi qu'il y en avait 7 de moins que la semaine dernière.

Toutefois, le fait que plus de 60% des puits actifs en octobre aient fermé depuis lors n'a pas empêché la production américaine de toucher un nouveau sommet durant la semaine achevée le 5 juin, selon les derniers chiffres du ministère de l'Energie (DoE) paru mercredi.

Depuis lors, entre un rapport de l'AIE, qui a rehaussé jeudi ses prévisions d'offre, et celui de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui avait montré la veille une hausse de la production ce mois-ci, les nouvelles sont sans relâche pour confirmer la surabondance globale du marché, a souligné John Kilduff, chez Again Capital.

Chez Citi, Tim Evans a noté en outre que le marché du pétrole était victime d'une attitude générale de réduction de l'exposition au risque adoptée par les investisseurs, liée selon lui aux incertitudes sur la crise de la dette grecque.

Et ni le nouveau reflux du dollar, qui aurait dû favoriser les achats puisque le brut se négocie en billets verts, ni les indications d'un bon niveau de la demande ne sont parvenus à contrer la tendance à la baisse.



(c) AFP

Commenter Le pétrole recule dans un marché déprimé par la surabondance de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

mercredi 13 décembre 2017 à 20:55

Le pétrole plombé par la hausse des stocks d'essence aux Eta…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi, l'annonce d'une hausse hebdomadaire des réserves d'essence et d'une progression...

mercredi 13 décembre 2017 à 18:21

Le pétrole baisse fortement avec la hausse des stocks améric…

Londres: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi en fin d'échanges européens, la hausse hebdomadaire des réserves d'essence des Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite