Menu
RSS

Le pétrole baisse encore à New York, à la veille d'une décision de l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Pour la seconde séance de suite, les cours du pétrole ont nettement baissé jeudi à New York, le marché se montrant de plus en plus pessimiste à la veille d'une décision de l'Opep sur son niveau de production.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a cédé 1,64 dollar à 58,00 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà perdu plus de 1,5 dollar la veille.

Les marchés pétroliers se concentrent de plus en plus sur l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à la veille de son sommet (à Vienne), dans la crainte d'un probable maintien de ses quotas (de production), qui ne ferait rien pour améliorer l'actuelle surabondance sur le marché mondial, a résumé Tim Evans, de Citi.

Le niveau élevé de l'offre a largement contribué à faire chuter de moitié les prix au second semestre de l'an dernier, même s'ils ont un peu rebondi depuis le début du printemps, et l'Opep y a largement contribué en maintenant à l'automne son plafond de production à 30 millions de baril par jour.

C'est dur de faire des prévisions sur ce sommet, sauf sur le fait qu'ils ne vont pas réduire leurs quotas, a renchéri James Williams de WTRG Economics. Ca, c'est facile. Le reste, c'est moins sûr.

Il y a toujours un petit risque qu'ils relèvent leur plafond, et s'ils font cela, cela pourrait plomber le marché du brut, a-t-il ajouté. Le plus probable, c'est qu'ils n'y changent rien, mais que les Saoudiens et d'autres pays du Golfe laissent entendre que si quelqu'un veut plus de pétrole, ils lui en donneront.

Signe que le cartel, dont Ryad est le chef de file, doit jouer les équilibristes, plusieurs ministres se sont prononcés à Vienne pour un prix du pétrole raisonnable et donc plus haut, sans pour autant laisser croire à un changement de stratégie sur la production.

Interrogé sur un niveau acceptable de prix pour l'Opep, le ministre koweïtien du pétrole, Ali Saleh Al-Omair a ainsi jugé que son pays aurait besoin d'un baril à 77 dollars pour maintenir son équilibre budgétaire.



(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse encore à New York, à la veille d'une décision de l'Opep

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 28 juin 2017 à 21:03

Le pétrole profite à New York d'une baisse de la production …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la séance en hausse mercredi à New York, le marché accueillant positivement l'annonce...

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite