Menu
RSS

Le pétrole chute à New York, pessimisme sur l'offre des USA et de l'Opep

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fortement baissé mercredi à New York, abattus par l'annonce d'une production américaine toujours élevée sans que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fournisse plus d'éléments rassurants, à l'approche d'une réunion à Vienne.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a cédé 1,62 dollar à 59,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se repliant après avoir terminé la veille au plus haut niveau de l'année pour un contrat de référence.

Déjà en baisse à l'ouverture, le marché pétrolier a creusé ses pertes, sous la pression de chiffres du gouvernement américain, qui montrent que la production des Etats-Unis a dépassé 9,5 millions de barils par jour pour la seconde semaine d'affilée, a noté Gene McGillian, de Tradition Energy.

De plus, ces chiffres, publiés comme tous les mercredi par le département américain de l'Energie, ont certes fait état d'une nouvelle baisse des réserves de brut, mais moins marquée que ce qu'espéraient les analystes.

Enfin, la demande d'essence a baissé, a ajouté M. McGillian, pour qui ces éléments font de nouveau craindre que la récente hausse des cours n'ait pas de véritable justification.

Les cours, qui ont baissé à leur plus bas niveau depuis six ans en début d'année, se sont repris depuis la mi-mars pour graviter autour de 60 dollars le baril à New York, mais sont bien loin des plus de 100 dollars qu'ils atteignaient en juin dernier.

Avec l'Arabie Saoudite qui produit plus de 10 millions de barils par jour, la Russie qui est au même niveau, les Irakiens qui augmentent la leur au-delà de 4 mbj et les Etats-Unis où elle est proches de ses plus hauts niveaux depuis une quarantaine d'années, on ne peut pas dire que l'on ait fait quelque chose pour atténuer l'excès d'offre, a conclu M McGillian.

Dans ce contexte, le marché espérait peu d'avancées de la part de l'Opep, dont l'Arabie Saoudite est le chef de file et l'Irak l'un des principaux producteurs, à l'approche d'une réunion semestrielle du cartel vendredi à Vienne, où les principaux acteurs sont déjà présents.

Il semble n'y avoir aucune chance de voir l'Opep diminuer son quota de production, actuellement fixé à 30 millions de barils par jour, ont résumé les experts de Commerzbank.



(c) AFP

Commenter Le pétrole chute à New York, pessimisme sur l'offre des USA et de l'Opep

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 mai 2017 à 18:12

Le pétrole monte un peu dans un marché hésitant avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mardi en fin d'échanges européens, sur un marché hésitant à deux jours d'une réunion...

mardi 23 mai 2017 à 16:51

Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, se…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, toujours en quête d'une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire leurs limitations de...

mardi 23 mai 2017 à 15:20

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

New York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré...

mardi 23 mai 2017 à 12:51

Le pétrole baisse un peu, prudence en attendant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après des sommets...

mardi 23 mai 2017 à 09:05

Noyée dans le schiste américain, l'Opep s'apprête à renouvel…

Londres: L'Opep et ses partenaires pourraient renouveler leurs limitations de production de pétrole au moins jusqu'à la fin 2017 lors de réunions...

mardi 23 mai 2017 à 06:13

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en Asie mardi, plombés par les informations selon lesquelles les Etats-Unis veulent...

lundi 22 mai 2017 à 21:02

France: les carburants en légère hausse la semaine dernière

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont légèrement redressés la semaine dernière, après trois semaines consécutives de...

lundi 22 mai 2017 à 21:00

Le pétrole finit en hausse, l'Irak en faveur d'une prolongat…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, stimulés par les attentes des investisseurs sur une prolongation des...

lundi 22 mai 2017 à 19:22

L'Irak pour une prolongation de 9 mois des limites de produc…

Bagdad: L'Irak a approuvé la prolongation de neuf mois de la limitation de la production des pays membres de l'Opep, qui vise...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite