Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse dans un marché toujours lesté par la surabondance de l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole baissaient mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices après la hausse observée la veille, dans un marché plombé par les perspectives d'une poursuite de la surabondance de l'offre que la baisse des stocks américains de brut n'a pas atténuée.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 64,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,26 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,07 dollar à 60,19 dollars.

Un dollar considérablement affaibli (face à l'euro, NDLR) a donné un coup de pouce aux prix pendant quelques temps, permettant aux cours du brut de se redresser mardi, notaient les analystes de Commerzbank.

Le WTI a même atteint mardi en clôture un sommet depuis début décembre 2014, à 61,26 dollars le baril.

La baisse du billet vert rend plus attractifs car moins onéreux les achats de pétrole, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Mais les prix ont effacé leurs gains après l'annonce par (l'association professionnelle) API d'une hausse inattendue de 1,8 million de barils des réserves de brut et de 1,6 million de barils des stocks d'essence la semaine dernière, relevaient les experts de Commerzbank.

Mercredi, les investisseurs digéraient la baisse moins marquée qu'attendu des stocks américains de brut lors de la semaine close le 29 mai, selon les données officielles du département américaine de l'Énergie (DoE).

Les réserves ont baissé de 1,9 million de barils, contre un recul de 2,5 millions attendu par les analystes interrogés par l'agence Bloomberg.

Cependant, avec un total de 477,4 millions de barils en stock, les réserves restent à des niveaux record en 80 ans pour cette période de l'année, notait Joshua Mahony, analyste chez IG.

Les réserves d'essence ont pour leur part enregistré une baisse faible mais inattendue, de 300.000 barils, alors que les analystes s'attendaient à une avancée de 500.000 barils.

En revanche, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont progressé de 3,8 millions de barils, nettement plus que la hausse de 1,3 million que prévoyaient les analystes.

Par ailleurs, l'offre en provenance des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) devrait rester abondante.

Il semble n'y avoir aucune chance de voir l'Opep diminuer son quota de production à l'issue de sa réunion semestrielle vendredi à Vienne, prévenait-on chez Commerzbank.

Les douze pays membres de l'Opep, qui produisent environ 30% du pétrole mondial, devraient, selon la plupart des analystes, laisser inchangé leur plafond de production fixé officiellement à 30 millions de barils par jour (mbj).

Ce maintien du plafond de production devrait intervenir malgré les appels de plusieurs pays de l'Opep en faveur d'une baisse de la production pour favoriser une réduction de l'offre et une hausse des cours du pétrole qui restent, malgré leur remontée de ces derniers mois, à un niveau inférieur de près de moitié à leur niveau de juin 2014.

Certains observateurs ont même soulevé la possibilité du quota à 30,5 mbj ou 31 mbj, le portant à des niveaux qui reflèteraient mieux la surproduction actuelle de l'Opep car l'offre actuelle est supérieure à 31 mbj, relevaient les analystes de Commerzbank.

acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK



(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse dans un marché toujours lesté par la surabondance de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite