Menu
RSS
A+ A A-

Pour le Kurdistan irakien, Bagdad ne respecte pas l'accord sur le pétrole

prix-du-petrole erbil (irak)erbil (irak): Le Premier ministre du Kurdistan irakien a accusé lundi le gouvernement fédéral de Bagdad de ne pas verser à la région autonome sa part de revenus pétroliers, en dépit des stipulations de l'accord signé en décembre.
En vertu de cet accord, qui aurait dû prendre effet en début d'année, le Kurdistan doit mettre à disposition du gouvernement fédéral 250.000 barils par jour, tandis que 300.000 barils par jour doivent être transférés de la province contestée de Kirkouk.

Ce pétrole doit être transporté par le réseau d'oléoducs kurdes, mais sous le contrôle de la compagnie pétrolière fédérale.

En contrepartie, Bagdad doit débloquer la part dévolue au gouvernement régional kurde dans le budget national, gelée depuis plus d'un an en raison du différend pétrolier qui empoisonne les relations entre Bagdad et Erbil.

Selon Nechirvan Barzani, chef du gouvernement du Kurdistan irakien, la région autonome devait recevoir 1.200 milliards de dinars (environ 1 milliard de dollars) de Bagdad chaque mois, en contrepartie de ces 550.000 barils par jour remis à Bagdad, chargé de les exporter.

D'après M. Barzani, l'accord de décembre n'a pas de sens actuellement. Bagdad n'a pas d'argent à donner... On a passé un accord avec un Etat qui est fauché, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse à Erbil.

Qoubad Talabani, adjoint de M. Barzani, a indiqué que le gouvernement irakien entendait envoyer une partie du budget de janvier mais que cette somme ne répond pas aux attentes de la région autonome.

M. Barzani s'exprimait quelques heures après avoir mené une délégation kurde à Bagdad pour s'entretenir avec le Premier ministre, Haider al-Abadi. Nous avons invité M. Abadi à venir au Kurdistan et il a promis de venir, a-t-il indiqué.

Le bureau du Premier ministre irakien a précisé, dans un communiqué, que les discussions de lundi ont porté sur des questions en cours entre Bagdad et le Kurdistan et sur la façon de les résoudre dans le cadre de la Constitution.

L'Irak fait actuellement face à de nombreux défis, dont la chute des prix du pétrole et son impact sur le budget (fédéral), a souligné le Premier ministre dans ce communiqué.

Le pétrole brut a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis juin.

L'Irak, engagé dans une guerre coûteuse contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), qui occupent une bonne part du pays depuis l'an dernier, dépend presque entièrement des revenus de son or noir.

Le Kurdistan irakien, région riche en pétrole, a, lui, besoin de liquidités pour payer ses fonctionnaires et financer sa lutte contre l'EI dans le nord du pays.







Commenter Pour le Kurdistan irakien, Bagdad ne respecte pas l'accord sur le pétrole


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite