Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole continue de se stabiliser dans un marché optimiste

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient de se stabiliser lundi en fin d'échanges européens, dans un marché aidé par la baisse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis, les commentaires du ministre du Pétrole du Koweït et des attaques en Libye.
Vers 17H10 GMT (18H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 61,84 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 32 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars grignotait 26 cents à 53,04 dollars.

Les cours du pétrole restaient stables dans un marché calme, la plateforme physique d'échange Nymex étant fermée lundi à cause d'un jour férié aux États-Unis.

Pour les analystes de Commerzbank, les attentes d'un énorme ralentissement de la production américaine étaient clairement responsables de cet impressionnant rebond des cours.

Ces espoirs d'une diminution de la croissance de la production américaine, qui a atteint la semaine dernière de nouveaux records depuis au moins 1983, étaient soutenus par la baisse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis.

Selon le décompte publié vendredi par le groupe parapétrolier Baker Hughes, très attendu des opérateurs de marché ces dernières semaines, il y avait 84 plateformes en activité de moins la semaine dernière aux États-Unis, portant le nombre total d'unités en fonction à 1.056.

D'autres facteurs ont également contribué à soutenir les cours. Ainsi la baisse potentielle de l'offre Libyenne (...) et les commentaires positifs du ministre du Koweït ont aidé lundi, commentait Jasper Lawler de CMC Markets.

Le ministre koweïtien du Pétrole, Ali al-Omair, a estimé lundi que le prix du pétrole s'était amélioré plus rapidement que prévu en se montrant optimiste sur l'évolution des cours du brut à l'avenir.

Je pense que l'amélioration va durer (...) Les prix commencent à se consolider et on espère de meilleurs prix au deuxième semestre de 2015, a-t-il dit lors d'une conférence sur le pétrole et l'environnement.

Par ailleurs, de nouvelles attaques en Libye pourraient se traduire par une nouvelle réduction de la production du pays, qui serait positivement accueillie dans un marché plombé par la surabondance d'offre.

Des hommes armés ont pris d'assaut vendredi un site pétrolier du centre libyen géré par une compagnie publique, provoquant de graves dégâts aux installations mais sans faire de victime, selon les gardes des installations pétrolières.

Enfin, l'annonce de la baisse des investissements dans le secteur pétrolier mondial continuait également de soutenir les cours du pétrole.

En effet, depuis la fin du mois dernier, les géants pétroliers, comme Chevron, Total, BP et Royal Dutch Shell, ont annoncé tour à tour des diminutions de leurs budgets d'investissement et d'exploration, ce que certains opérateurs voient comme un signe annonciateur d'un nouveau déficit d'offre sur le marché.

Mais pour Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, ces réductions budgétaires n'auront pas d'impact sur l'offre avant plusieurs mois.

C'est surtout à moyen et à long terme que la baisse des investissements décidée par plusieurs compagnies pétrolières de premier plan pourrait avoir une influence à la hausse significative sur les cours. Cela ne pourrait être réellement perceptible que d'ici plusieurs semestres, notait M. Dembik.

De plus, pour l'analyste, la reprise économique demeure encore trop faible, notamment en zone euro, pour créer l'électrochoc sur ce marché souhaité par de nombreux pays exportateurs de pétrole.

cv/acd/nas

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK

BAKER HUGHES

CHEVRON

TOTAL

BP

ROYAL DUTCH SHELL PLC







Commenter Le pétrole continue de se stabiliser dans un marché optimiste


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite