Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York sous la pression du dollar

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert sur un nouveau repli mercredi à New York, restant sous la pression d'un dollar fort alors que les investisseurs se demandent s'ils vont ou non voir baisser la production américaine.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet cédait 39 cents à 57,64 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Un retournement de tendance en début de journée sur les marchés asiatiques et européens semblait tourner court à New York, tandis que l'euro repartait à la baisse face au dollar après avoir également tenté une remontée.

La force du dollar pénalise les acheteurs de brut, les échanges étant libellés en billets verts.

Or vers l'ouverture des échanges à New York, l'euro repartait à la baisse à 1,0825 dollar alors qu'il était resté orienté à la hausse jusqu'à environ 12h00 GMT.

Le secteur fluctue au rythme des mouvements sur les marchés des devises et des rumeurs et marmonnements entourant l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) avant sa réunion de la semaine prochaine, soulignait Matt Smith, chez Schneider Electric.

Les analystes s'attendent généralement à ce que l'Opep n'apporte aucun changement à sa politique lors de sa réunion du 5 juin.

Par ailleurs, à la veille des chiffres du ministère de l'Energie américain sur les stocks de brut aux Etats-Unis, attendus en baisse, les investisseurs s'interrogeaient sur la réduction de la production américaine, qui pourrait enfin commencer à entamer le déséquilibre entre l'offre surabondante et la demande atone.

Mais il n'y a toujours pas de signe de soulagement de ce côté là, estimaient les analystes de Commerzbank.

Les prix plus élevés (depuis le mois dernier) font qu'il redevient rentable de produire du pétrole pour de nombreux producteurs américains, assuraient-il. Le déclin de la production américaine de brut pourrait donc être moins prononcée qu'anticipé, ce qui pourrait de nouveau pousser les stocks à la hausse une fois que se calmera la demande des raffineries, actuellement sollicitées pour produire l'essence nécessaire aux déplacements en voiture d'été.

Les analystes de Commerzbank s'inquiétaient également de la perspective d'exportations irakiennes record, à 3,7 millions de barils par jour, sur la base des plannings d'armateurs.

Mais Carl Larry, chez Frost & Sullivan, estimait toutefois possible d'assister à une baisse de la production américaine qui se compte en dizaines voire en centaines de milliers de barils par jour.

Si nous avons un déclin de production massif, le marché va considérer que 60 dollars le baril est un bon prix et va essayer d'aller vers les 70 dollars, assurait-il.



(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York sous la pression du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite