Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en hausse à New York, le marché repris par l'optimisme

prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole a terminé en nette hausse jeudi à New York, le marché se basant sur une baisse de la production américaine, ainsi que sur les préoccupations géopolitiques au Moyen-Orient, pour rebondir sur sa chute du début de semaine.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet, désormais contrat de référence, a gagné 1,74 dollar à 60,72 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà gagné environ un dollar la veille.

Les cours sont soutenus par une foi inébranlable dans l'idée qu'une baisse de la production américaine de pétrole de schiste, accompagnée par une hausse de la demande, vont se traduire par une hausse de prix, a jugé Tim Evans de Citi.

En ce sens, le Département américain de l'Energie a donné un soutien au marché en faisant état mercredi, dans ses chiffres hebdomadaires sur l'état des réserves aux Etats-Unis, d'une baisse des stocks, la troisième d'affilée, d'un déclin de la production et d'une demande solide d'essence.

Le moral semble s'être amélioré avec la baisse des stocks de brut américains, largement liée à l'approche de la saison des grands déplacements aux États-Unis, les raffineries ayant accéléré leurs cadences, a commenté Kash Kamal, analyste chez Sucden.

Néanmoins, certains observateurs restent sceptiques et soulignent que les cours, qui avaient baissé de plus de deux dollars le baril mardi et sont donc à peine plus haut qu'en début de semaine, semblent surtout chercher à se stabiliser après un rebond d'une quinzaine de dollars depuis la mi-mars.

Je ne vois rien qui justifie vraiment la montée des cours, a reconnu James Williams de WTRG Economics. Les chiffres d'hier encouragent un peu à la hausse, mais pas tant que ça.

Pour certains, ils montrent que la production va un peu baisser, mais certaines entreprises semblent déjà prêtes à reprendre les forages, a-t-il précisé. La production américaine ne devrait pas baisser à un point tel que cela justifie une hausse plus marquée des cours.

Certains analystes se tournent plutôt vers l'international pour expliquer la remontée des prix, en particulier vers le Moyen-Orient, où les craintes sur l'approvisionnement sont attisées par les troubles en Irak, en Syrie et au Yémen.

Ce sont les préoccupations géopolitiques qui soutiennent les cours, a jugé John Kilduff, d'Again Capital. Aux dernières nouvelles, les forces de l'Etat Islamique ont pris la ville de Palmyre (en Syrie) et il y a de nouveaux combats au Yémen. Cela ne fait qu'attiser la nervosité à propos de l'ensemble de la région, et donc de sa production de pétrole.



(c) AFP


Commenter Le pétrole finit en hausse à New York, le marché repris par l'optimisme


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite