Menu
RSS
A+ A A-

Pas de répit à court terme pour les cours du brut de pétrole

prix-du-petrole zurich (awp)Zurich (awp): Le cours du baril de Brent de la mer du Nord devrait retomber sous 40 USD au cours des deux prochains mois, prédit Bank of America Merrill Lynch dans une étude sectorielle.
L'établissement américain calcule le déficit de demande mondiale au premier semestre à quelque 1,4 millions barils par jours (mbj), contre 0,9 mbj au cours des trois derniers mois de 2014.

Lundi à la mi-journée, le baril de Brent s'échangeait à 61,5 USD et poursuivait sa reprise entamée il y a un mois. Le baril de "Light Sweet Crude" (WTI) s'appréciait à 52,5 USD.

En dépit d'une chute sensible du nombre de puits en exploitation aux Etats-Unis et des annonces successives d'amputations dans les investissements des compagnies pétrolières, le déséquilibre devrait encore s'aggraver à court terme en raison de faiblesses persistantes du côté de la demande.

Le récent rebond des tarifs répond à des facteurs "techniques" et stratégiques, tels des mouvements de liquidités vers des produits indiciels cotés (ETFs), qui ne devrait pas durer face à l'accumulation des stocks.


La réduction du nombre de forage fait en effet écho à une relocalisation de nombre d'entre eux sur des sources d'approvisionnement plus riches et facilement exploitables.

Le niveau des stocks n'a de cesse de s'accroître des deux côtés de l'Atlantique. La semaine dernière, quelque 413 mio de barils se retrouvaient immobilisés aux Etats-Unis, un volume historiquement inédit. Les infrastructures terrestres approchent désormais leurs limites et la demande pour des modes de stockage en mer dope les tarifs d'utilisation des pétroliers de vaste capacité (Very Large Crude Carriers - VLCC).

Les mesures prises par les compagnies pour modérer l'excédent de production ne devraient commencer à développer leurs effets qu'à compter du second semestre 2015, date à laquelle les cours devraient entamer une timide remontée.



Commenter Pas de répit à court terme pour les cours du brut de pétrole


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite