Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole en hausse à New York, aidé par les stocks américains et la géopolitique

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, face à une actualité plutôt favorable au marché, avec, aux Etats-Unis, une nouvelle diminution des réserves de brut, et, au Moyen-Orient, des troubles qui pourraient menacer l'approvisionnement.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet, désormais contrat de référence, prenait 96 cents à 59,94 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et poursuivait ainsi sa hausse d'environ un dollar de la veille.

Ce sont les préoccupations géopolitiques qui soutiennent les cours, a jugé John Kilduff, d'Again Capital. Aux dernières nouvelles, les forces de l'Etat Islamique ont prix la ville de Palmyre (en Syrie) et il y a de nouveaux combats au Yémen.

Cela ne fait qu'attiser la nervosité à propos de l'ensemble de la région, et donc de sa production de pétrole, a-t-il ajouté, estimant que des investisseurs pourraient passer à l'achat par précaution avant un week-end de trois jours aux Etats-Unis, où la journée de lundi sera fériée.

Même si le Yémen, où la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a repris ses frappes aériennes contre les rebelles chiites Houthis, n'est pas un gros producteur de pétrole, les pays voisins sont très préoccupés par la sécurité du détroit de Bab el-Mandeb, qui sépare l'Afrique de la Péninsule arabique et se trouve sur un axe important du commerce maritime mondial.

Aux Etats-Unis, les chiffres d'hier sur les réserves soutiennent aussi le marché, a ajouté M. Kilduff, mettant en avant la demande solide d'essence.

Les chiffres du département de l'Energie (DoE) sont dans l'ensemble perçus comme favorables au marché, car ils font à la fois état d'une nouvelle baisse des réserves de brut, et d'un déclin de plus de 100.000 barils par jour de la production américaine, le premier à être notable depuis plusieurs mois malgré quelques baisses minimes lors des précédentes semaines.

Néanmoins, le marché, sur lequel les cours ont rebondi d'une quinzaine de dollars après avoir atteint en mars à New York leur plus bas niveau depuis six ans, ne semble témoigner que d'un optimisme mesuré, d'autant que les cours avaient chuté de plus de deux dollars en début de semaine.

La diminution des réserves ne saurait faire oublier que les stocks de brut et de produits à base de pétrole sont plus élevés (...) que l'an dernier, ce qui ne laisse pas attendre de pénuries, ont jugé les experts de Commerzbank.

En ce qui concerne la production, ils soulignaient que son déclin était dû à l'arrêt pour maintenance de certains champs pétroliers en Alaska.

Par ailleurs, sur le plan de la demande, le marché obtient également du soutien, notamment de l'international, dans la perspective de nouvelles mesures de relance en Chine et d'une accélération du programme de soutien monétaire dans la zone euro, a rapporté Matt Smith de Schneider Electric, en référence aux rachats d'actifs lancés par la Banque centrale européenne (BCE).



(c) AFP


Commenter Le pétrole en hausse à New York, aidé par les stocks américains et la géopolitique


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite