Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se replie, plombé par la surabondance d'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole baissaient en fin d'échanges européens, les dernières statistiques sur les exportations saoudiennes, à leur plus haut en plus de neuf ans, ayant plombé le moral des investisseurs alors que le marché est déjà inondé d'or noir.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 64,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,74 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,83 dollar à 57,60 dollars.

Le marché renoue avec la réalité à la faveur des dernières statistiques sur les exportations de l'Arabie saoudite qui font figure de piqûre de rappel pour les investisseurs. Le surplus d'offre en provenance du Moyen-Orient n'est en aucune façon en train de se résorber, expliquait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Ryad a exporté 7,9 millions de barils par jour en mars, selon les chiffres de la Joint Organization Data Initiative (Jodi), une base de données lancée dans les années 1990 par plusieurs organismes, dont l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Chef de file de l'Opep, qui va se réunir à nouveau au début du mois de juin, l'Arabie saoudite est le plus gros exportateur mondial de pétrole.

Nous savons que les membres de l'Opep ne tiennent aucunement compte de leur quota de 30 millions de barils par jour et pompent autant de pétrole qu'ils le peuvent, commentaient les analystes de PVM.

Pour plusieurs analystes, cette hausse des exportations peut être vue comme un signe de la volonté du cartel de protéger ses parts de marché face à l'augmentation de l'offre hors-Opep, notamment de la production américaine.

Le gain d'environ 20 dollars observé depuis janvier dernier sur le prix du baril n'était qu'un ajustement nécessaire et le résultat de prises de bénéfices des investisseurs mais ce n'était pas, en revanche, le signe d'un rééquilibrage des fondamentaux du marché, expliquait M. Dembik.

Par ailleurs, un renchérissement du dollar depuis lundi a pesé sur les cours du pétrole, en rendant les matières premières libellées dans cette monnaie moins attractives pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les opérateurs de marché attendaient la publication ce mardi des estimations de l'association professionnelle américaine API, à la recherche d'indices sur les niveaux des stocks de brut américains avant la sortie des statistiques officielles du Département américain de l'Énergie (DoE) mercredi.

Il faut rester prudent, car les stocks de brut pourraient continuer de grimper ce trimestre, notait Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis.



(c) AFP


Commenter Le pétrole se replie, plombé par la surabondance d'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite