Menu
RSS
A+ A A-

Le marché pétrolier devrait s'équilibrer

prix-du-petrole koweïtKoweït: Le marché pétrolier est en passe de revenir à l'équilibre au second semestre de 2015 après des signes d'une croissance de la demande et d'une baisse de la production à coûts élevés, a annoncé lundi une responsable de l'Opep.
On s'attend à une sorte d'équilibre sur le marché pétrolier au second semestre de 2015, ce qui va soutenir les cours, a déclaré aux journalistes Nawal al-Fuzai, représentante du Koweït à l'Opep.

Les prix s'améliorent, la croissance des livraisons hors Opep --notamment le pétrole de schiste-- est plus faible qu'auparavant et la demande se reprend, a-t-elle ajouté.

Cela a amené l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et l'Agence internationale de l'Energie (AIE) à revoir à la hausse leurs prévisions pour la demande sur le pétrole, a-t-elle poursuivi.

Mme Fuzai a indiqué qu'il était trop tôt pour prédire toute décision que prendrait l'Opep lors de sa prochaine réunion en juin, bien que de nombreux analystes s'attendent à un maintien du plafond de production du cartel.

En novembre, les 12 membres de l'Opep avaient décidé de ne pas réduire leur production, provoquant une chute de 60% des cours. Ces derniers ont rebondi ces dernières semaines mais restent loin du prix de 100 dollars le baril.

L'objectif de l'Opep était d'entraver la croissance rapide de la production de pétole de schiste aux Etats-Unis.

Mme Fuzai a indiqué ne pas s'attendre à ce que les prix du brut baissent encore cette année, à moins d'événements majeurs, comme un plongeon soudain et inattendu de la demande.

Mais elle a prévenu qu'un accord entre l'Iran, membre de l'Opep, et les puissances occidentales sur le programme nucléaire de la République islamique pourrait accentuer les pressions sur les prix du pétrole bien que Téhéran ne risque pas de reprendre rapidement ses exportations.

Les cours du pétrole restaient presque stables lundi peu après l'ouverture à New York, l'excès d'offre restant bien présent sur le marché même si certains investisseurs profitaient de nouveaux troubles en Irak et au Yémen pour parier sur des problèmes d'approvisionnement.

Vers 13H30 GMT, le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en juin perdait un cent à 59,68 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), se repliant après avoir ouvert dans le vert.



(c) AFP

Commenter Le marché pétrolier devrait s'équilibrer


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite