Menu
RSS
A+ A A-

Rencontre à Genève entre les présidents de la Côte d'Ivoire et du Ghana sur un litige pétrolier

prix-du-petrole abidjanabidjan: Les présidents de la Côte d'Ivoire et du Ghana se sont rencontrés lundi à Genève, pour discuter de leur différend frontalier, dans une zone de production pétrolière offshore que les deux pays se disputent depuis 2010, selon un communiqué publié mardi.
Dans le cadre d'une médiation de l'ex-secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, les présidents ivoirien Alassane Ouattara et ghanéen John Dramani Mahama ont discuté du différend relatif à la délimitation de la frontière maritime entre leurs deux pays, a annoncé mardi un communiqué conjoint, sans qu'il n'y ait eu d'avancée notable.

Le Ghana et la Côte d'Ivoire, respectivement deuxième et troisième économies d'Afrique de l'ouest, se divisent sur le tracé de leur frontière maritime, qui traverse un gisement de pétrole offshore que les deux voisins souhaitent exploiter.

Le communiqué précise que la délimitation de la frontière maritime demeure un objectif des deux pays.

Le litige entre ces deux pays est lié à la découverte du pétrole dans cette zone, en 2010, a expliqué un expert pétrolier Dominique Gnangoin, évoquant la malédiction de l'or noir.

Plusieurs compagnies pétrolières internationales, notamment, le géant pétrolier français Total, le numéro deux russe du pétrole, Loukoïl et la compagnie pétrolière britannique Tullow Oil, ont annoncé ces dernières années, de découvertes importantes dans cette zone litigieuse, où elles disposent de plusieurs permis de recherches.

Le Ghana a commencé l'exploitation (...) il faut lui accorder une période pour rentrer dans ses fonds et envisager ensuite un partage commun a souhaité Ernest Yao Yao, un autre expert pétrolier ivoirien.

Le Ghana a commencé dès 2010 à exploiter ses ressources pétrolières dans les champs offshore de l'Ouest, à la limite avec la Côte d'Ivoire, qui produisent environ 100.000 barils par jour.

La Côte d'Ivoire produit de son côté 40.000 barils par jour et encourage les compagnies pétrolières à prospecter dans ses eaux dans l'espoir qu'elles y découvrent des réserves aussi riches que celles trouvées au large du Ghana.

Ce litige devrait pouvoir se régler par la négociation, a estimé mardi, le roi du Sanwi, Amon N'Douffou V, dont le royaume de 8.000 kilomètres carrés englobe la zone offshore litigieuse, au-delà des frontières.

C'est un simple malentendu à régler par le truchement de la chefferie et la diplomatie traditionnelle africaine, a réagi le roi, auprès de l'AFP, à travers son porte-parole Me Olivier Kattié.

La Côte d'Ivoire a réclamé, le 2 mars dernier, auprès du Tribunal international du droit de la mer (TIDM), la suspension par le Ghana de toutes opérations d'exploration et d'exploitation pétrolières dans une zone offshore que les deux pays se disputent.

Le TIDM a ordonné le 25 avril au Ghana de limiter son activité pétrolière dans une zone offshore dans l'attente d'un jugement sur le fond.

pjt/jhd-ck/pid/zl

TOTAL

LOUKOIL

TULLOW OIL PLC



(c) AFP

Commenter Rencontre à Genève entre les présidents de la Côte d'Ivoire et du Ghana sur un litige pétrolier


La Compagnie pétrolière française Total

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers irakiens

mercredi 18 octobre 2017

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres son PDG Patrick Pouyanné.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite