Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte, profitant d'un accès de faiblesse du dollar

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole montaient mardi en fin d'échanges européens, aidés par un accès de faiblesse du dollar, dans un marché tout de même toujours lesté par l'abondance de l'offre.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 66,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,02 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 1,72 dollar, à 60,97 dollars.

Les cours du brut rebondissaient fortement mardi, soutenus par un dollar plus faible, commentait Myrto Sokou, analyste chez Sucden.

Un dollar plus faible rend plus attrayant, car moins onéreux, les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

En outre, les investisseurs espéraient voir les stocks de brut aux États-Unis avoir baissé pour la deuxième semaine consécutive.

Selon les analystes interrogés par l'agence Bloomberg, le département américain de l'Énergie (DoE) pourrait ainsi faire état mercredi d'une baisse de 500.000 barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 8 mai. La baisse des stocks de brut tend à soutenir les cours car elle peut être interprétée comme la conséquence d'une hausse de la demande énergétique dans le pays.

Dans le même temps, les réserves d'essence devraient être restées stables et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) avoir augmenté d'un million de barils.

En attendant, les investisseurs décortiqueront mardi les estimations des réserves publiées par l'association professionnelle du secteur pétrolier américain (API).

Mais les cours restaient tout de même lestés par la surabondance de l'offre, alors notamment que la baisse du nombre de puits de forage aux États-Unis a ralenti la semaine dernière. Certaines régions, comme le riche bassin de schiste de Bakken (nord des États-Unis), ont même vu le nombre de puits en activité augmenter pour la première fois de l'année.

En outre, l'ex-ministre qatari du pétrole Abdallah al-Attiyah a mis en garde lundi les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) contre une réduction unilatérale de leur production pétrolière, ajoutant que l'idée d'un cours du baril à 100 dollars devait être oubliée.

Les 12 membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole avaient décidé en novembre de maintenir leurs niveaux de production en dépit de la dégringolade des cours. Et l'Arabie saoudite, chef de file d'un cartel qui produit 30% de l'or noir mondial, avait même baissé ses prix afin de conserver voire tenter d'accroître ses parts de marché.

L'Opep a de son côté mardi légèrement révisé à la hausse sa prévision de demande de brut en 2015 tout en soulignant que le marché mondiale fait toujours l'objet d'une surabondance d'offre.



(c) AFP


Commenter Le pétrole monte, profitant d'un accès de faiblesse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite