Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre sur un rebond à New York, à la recherche de stabilité

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse vendredi à New York, sans effacer leur nette baisse de la veille, dans un marché qui tentait de se stabiliser face aux incertitudes sur le niveau à venir de l'offre, notamment américaine.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin gagnait 81 cents à 59,75 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Ce rebond est loin de faire oublier la chute d'environ deux dollars enregistrée la veille par le prix du baril de WTI comme celui de Brent, côté à Londres, face à des inquiétudes renouvelées sur le haut niveau de l'offre américaine.

On dirait que le marché essaie de nouveau de se stabiliser, a jugé Gene McGillian, de Tradition Energy. Il lui reste de la marge pour monter plus haut, mais je pense qu'il est allé un peu vite. La récente flambée des cours, à leur plus haut niveau depuis cinq mois, semble s'être un peu épuisée.

Depuis la mi-mars, les cours, qui avaient chuté de plus de moitié à un peu plus de 40 dollars depuis juin 2014, ont nettement rebondi et pris environ 40% à New York.

Mercredi, l'annonce par Washinton d'une baisse des réserves américaines de brut, la première depuis quatre mois, a initialement semblé aller dans ce sens, en laissant entrevoir une diminution de l'offre, toujours jugée excessive pas les marchés.

Néanmoins, la production américaine, en très légère baisse, reste proche de ses plus niveau depuis 40 ans, et cela a refroidi le marché, a noté M. McGillian.

De plus, on a entendu certains dirigeants américains d'entreprises (pétrolières) dire qu'ils augmenteraient leur activité si les cours du WTI montaient au-delà de 65 dollars (le baril), ce qui relance les inquiétudes sur le haut niveau de la production, a-t-il rapporté.

Sur ce plan, le marché examinera comme tous les vendredis le décompte hebdomadaire des puits de pétrole en activité aux Etats-Unis, établi par le groupe parapétrolier Baker Hughes.

Cela fait 21 semaines de suite qu'il décline, et il se trouve actuellement à son plus bas niveau depuis septembre 2010, ont souligné les experts de Commerzbank. Si le décompte des puits s'arrêtait de baisser, cela mettrait probablement les prix du pétrole sous une pression considérable, même si cela ne devrait pas se produire cette semaine.

Parmi les éventuels facteurs de soutien au marché, ils citaient l'annonce par la Chine d'importations à un niveau records en avril, apparemment de bon augure pour la demande du deuxième consommateur mondial d'or noir.

Néanmoins, on a probablement employé une proportion considérable de ces importations à augmenter les réserves (chinoises), qui avaient fortement décliné au premier trimestre, ce qui relativise la signification de chiffre en qui concerne la demande, ont précisé les experts de Commerzbank.

jdy/jld/gib

BAKER HUGHES



(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre sur un rebond à New York, à la recherche de stabilité


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 22:35

Brésil: nouvelle mise aux enchères pétrolière, test pour Tem…

Rio de janeiro: Le Brésil met aux enchères mercredi 287 blocs pétroliers, une opération qui aura valeur de test pour le gouvernement...

mardi 26 septembre 2017 à 21:52

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

mardi 26 septembre 2017 à 21:42

Le pétrole termine en baisse à New York et Londres, freiné p…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et Londres ont terminé en baisse mardi, affectés par des prises...

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite