Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole diverge, toujours à la hausse à Londres mais lesté par des prises de bénéfices à New York

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, en hausse à Londres, toujours portés par la baisse du dollar et par celle, inattendue, des stock américains de brut, mais en repli à New York, lestés par une offre toujours abondante.
Vers 10H45 GMT (12H45 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 68,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 23 cents par rapport à la clôture de mercredi. Le prix du baril de Brent avait atteint mercredi en cours d'échanges européens 69,63 dollars, son niveau le plus élevé en cinq mois.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance cédait 13 cents à 60,80 dollars. Le prix du WTI était monté mercredi en cours d'échanges européens à 62,58 dollars, un sommet en cinq mois.

Les prix du brut ont fortement monté mercredi et atteint leur plus haut niveau de 2015, portés notamment par un rapport du département américain de l'Énergie (DoE) qui a fait état d'une baisse inattendue des stocks de brut lors de la semaine close le 1er mai, notait Myrto Sokou, analyste chez Sucden.

En effet, pour la première fois en quatre mois, le volume hebdomadaire des réserves de brut aux États-Unis a baissé, les stocks reculant de 3,9 millions de barils, contre une hausse de 1,5 million de barils attendue.

Cependant, les stocks restent tout de même à leurs plus hauts niveaux depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du DoE.

De plus, les opérateurs de marché doutent du fait que le déstockage va se poursuivre dans les semaines à venir étant donné qu'il est principalement dû à une forte baisse des importations, prévenaient les analystes de Commerzbank.

En outre, la production, que plusieurs observateurs espèrent toujours voir nettement baisser à la suite du déclin persistant du nombre de puits en activité aux États-Unis, n'a enregistré qu'un repli marginal de quelques milliers de barils par jour (bpj) et reste nettement au-dessus de 9,3 millions de bpj.

Dans ce contexte, certains investisseurs choisissaient de vendre jeudi un peu de pétrole, surtout du WTI, afin d'engranger quelques bénéfices.

Les cours profitaient tout de même toujours à Londres d'un accès de faiblesse du billet vert, un mouvement qui rend plus attrayants car moins onéreux les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

acd/jra

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK



(c) AFP


Commenter Le pétrole diverge, toujours à la hausse à Londres mais lesté par des prises de bénéfices à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite