Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe, porté par un regain de tensions géopolitiques et un dollar affaibli

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole progressaient mardi en fin d'échanges européens, soutenus par un regain de tensions géopolitiques et un nouvel accès de faiblesse du dollar.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 68,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,69 dollar par rapport à la clôture de vendredi. Le marché britannique est resté fermé lundi à l'exception de quelques échanges électroniques, en raison d'un jour férié au Royaume-Uni.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance prenait 2,06 dollars à 60,99 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Les courtiers ont profité d'un repli du dollar (mardi) pour se ruer sur le pétrole, faisant grimper le Brent de plus de 2,5% et le WTI de plus de 3%, observait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Un affaiblissement du billet vert rend plus attrayant car moins onéreux les achats de pétrole, libellés en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Ainsi, les prix du pétrole progressaient mardi, du fait d'achats à bon compte alors que les investisseurs britanniques revenaient d'un jour férié au Royaume-Uni lundi.

En outre, des informations selon lesquelles un port en Libye était fermé du fait de manifestations et une ville saoudienne pilonnée par des rebelles yéménites ont aidé les cours du Brent dans leur progression, relevait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Mais dans l'ensemble, les cours restaient tout de même lestés par des fondamentaux de l'offre et de la demande baissiers, avec une production mondiale toujours élevée et une consommation en berne.

Plombés par un excès d'offre dans un marché atone, les cours du pétrole ont perdu plus de 50% de leur valeur entre juin 2014 et mars 2015 avant de rebondir.

Aux États-Unis notamment, premier pays consommateur mondial d'or noir, les réserves ne cessent de monter en dépit d'une réduction du nombre de puits de forage en activité à son plus bas niveau depuis septembre 2010.

Dans ce contexte, les investisseurs guettaient la publication mercredi des stocks hebdomadaires de brut aux États-Unis établis par le Département américain de l'Énergie (DoE).

Les réserves américaines, en hausse depuis plus de quatre mois d'affilée, se seraient encore accrues de 1,2 million de barils la semaine dernière, selon une moyenne des prévisions d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg.

Elles s'élevaient à 490,9 millions la semaine précédente, selon l'agence américaine pour l'énergie (EIA), au plus haut depuis 1930.

Toute baisse des réserves à Cushing (terminal pétrolier dans l'Oklahoma, centre-sud des États-Unis, où est entreposé le brut servant de référence au WTI, NDLR) ou une simple hausse plus faible qu'attendu des stocks de brut pourraient être interprétées comme un début de resserrement du marché et donc déclencher de nouveaux achats, commentaient les analystes de Commerzbank.

acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK



(c) AFP


Commenter Le pétrole grimpe, porté par un regain de tensions géopolitiques et un dollar affaibli


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite