Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole marque une pause à New York, à 59,15 dollars

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont marqué une pause vendredi à New York après avoir grimpé de 25% en un mois, souffrant notamment d'un léger renforcement du dollar.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a perdu 48 cents à 59,15 dollars en clôture au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Dans une journée sans grand volume d'échanges en l'absence de nombreux investisseurs marquant la Fête du travail en Europe et en Asie, le dollar a repris un peu de vigueur, ce qui a pesé sur toutes les matières premières libellées en billets verts, à commencer par le pétrole.

En outre, a noté Phil Flynn , chez Price Futures Group, le gouvernement irakien a annoncé que ses exportations de pétrole de mars étaient au plus haut depuis 35 ans.

Selon l'agence Bloomberg, l'Irak, deuxième producteur de pétrole parmi les membres de l'Opep derrière l'Arabie Saoudite, a expédié 92,4 millions de barils en mars (2,98 millions de barils/jour), soit un bond de 15% par rapport à février.

Du coup, les inquiétudes sur la surabondance de l'offre ont repris le dessus, a déclaré M. Flynn.

Mais globalement, le recul est assez modeste vu la hausse des dernières semaines, a-t-il souligné.

En tout état de cause, il est temps que le marché reprenne son souffle et cède quelques dollars, a déclaré Michael Smith, chez T&K Futures and Options.

Durant la semaine, le marché avait progressé à l'annonce mercredi d'une progression moins importante que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis, et surtout d'un recul de 500.000 barils de ceux se trouvant au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), le premier en 21 semaines.

Vendredi, l'annonce d'une nouvelle réduction du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, selon un décompte hebdomadaire de la société de services pétroliers Baker Hughes, a permis de soutenir les cours car elle confirme les attentes d'un reflux de la production aux Etats-Unis, qui a déjà commencé à se manifester en avril.

D'une façon générale, même si une pause semble inévitable à M. Smith, il a estimé que le contexte est à la hausse.

Nous avons atteint un plancher il y a quelques semaines, a-t-il assuré, et le côté demande de l'équation de marché devrait soutenir les cours, en particulier à l'approche de la saison des déplacements en voiture qui accompagnent le printemps.

chr/jld/pb

BAKER HUGHES



(c) AFP


Commenter Le pétrole marque une pause à New York, à 59,15 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite