Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole marque une pause à New York, à 59,15 dollars

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont marqué une pause vendredi à New York après avoir grimpé de 25% en un mois, souffrant notamment d'un léger renforcement du dollar.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juin a perdu 48 cents à 59,15 dollars en clôture au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Dans une journée sans grand volume d'échanges en l'absence de nombreux investisseurs marquant la Fête du travail en Europe et en Asie, le dollar a repris un peu de vigueur, ce qui a pesé sur toutes les matières premières libellées en billets verts, à commencer par le pétrole.

En outre, a noté Phil Flynn , chez Price Futures Group, le gouvernement irakien a annoncé que ses exportations de pétrole de mars étaient au plus haut depuis 35 ans.

Selon l'agence Bloomberg, l'Irak, deuxième producteur de pétrole parmi les membres de l'Opep derrière l'Arabie Saoudite, a expédié 92,4 millions de barils en mars (2,98 millions de barils/jour), soit un bond de 15% par rapport à février.

Du coup, les inquiétudes sur la surabondance de l'offre ont repris le dessus, a déclaré M. Flynn.

Mais globalement, le recul est assez modeste vu la hausse des dernières semaines, a-t-il souligné.

En tout état de cause, il est temps que le marché reprenne son souffle et cède quelques dollars, a déclaré Michael Smith, chez T&K Futures and Options.

Durant la semaine, le marché avait progressé à l'annonce mercredi d'une progression moins importante que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis, et surtout d'un recul de 500.000 barils de ceux se trouvant au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), le premier en 21 semaines.

Vendredi, l'annonce d'une nouvelle réduction du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, selon un décompte hebdomadaire de la société de services pétroliers Baker Hughes, a permis de soutenir les cours car elle confirme les attentes d'un reflux de la production aux Etats-Unis, qui a déjà commencé à se manifester en avril.

D'une façon générale, même si une pause semble inévitable à M. Smith, il a estimé que le contexte est à la hausse.

Nous avons atteint un plancher il y a quelques semaines, a-t-il assuré, et le côté demande de l'équation de marché devrait soutenir les cours, en particulier à l'approche de la saison des déplacements en voiture qui accompagnent le printemps.

chr/jld/pb

BAKER HUGHES



(c) AFP


Commenter Le pétrole marque une pause à New York, à 59,15 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite