Menu
RSS

Les dépréciations d'actifs font plonger Statoil dans le rouge

prix du petrole norvègeoslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a annoncé jeudi d'énormes dépréciations d'actifs, essentiellement dans les hydrocarbures non conventionnels aux États-Unis, qui, avec la chute du cours du baril, ont fait plonger ses résultats trimestriels dans le rouge.
Au premier trimestre, la compagnie a essuyé une perte nette de 35,5 milliards de couronnes (4,2 milliards d'euros), bien loin du bénéfice net de 23,6 milliards dégagé à la même période de l'an dernier, quand le prix du pétrole tournait autour de 100 dollars le baril.

Référence du marché, le bénéfice net ajusté a quant à lui fondu de plus de moitié à 7 milliards de couronnes contre 15,8 milliards au premier trimestre 2014, mais ressort nettement au-dessus des attentes des analystes qui tablaient sur 4,6 milliards.

En fin d'après-midi, l'action prenait 3,32% à la Bourse d'Oslo.

La compagnie a indiqué avoir déprécié ses actifs de 46,1 milliards de couronnes, essentiellement dans les hydrocarbures non conventionnels aux États-Unis, que les coûts d'exploitation élevés rendent moins rentables en période de baisse des cours.

Nous avons une approche prudente en raison des incertitudes sur le marché des matières premières, a déclaré le directeur général Eldar Saetre, confirmé en début d'année dans ses fonctions après avoir assuré l'intérim suite au départ de Helge Lund chez le britannique BG.

Les qualités fondamentales des actifs et leurs performances opérationnelles demeurent inchangées, a-t-il ajouté.

Les analystes jugent cependant sévèrement l'irruption de Statoil, spécialiste de la production en eaux profondes, dans les hydrocarbures non conventionnels (gaz de schiste, sables bitumineux...) à terre.

Ç'a été un mauvais investissement, estime Trond Omdal chez Pareto. C'est un domaine où ils n'ont pas de compétences particulières, a-t-il déclaré sur la chaîne TV2.

Comme ses rivales, Statoil a pâti de la chute du prix du pétrole qui, une fois converti en couronnes norvégiennes, a plongé de 40% sur un an.

Pour cette même raison, les majors française Total et britannique BP avaient rapporté mardi un recul de leur bénéfice net ajusté, de 22% pour la première (à 2,6 milliards de dollars) et de 40% pour la seconde (2,1 milliards de dollars). Mais leurs résultats avaient eux aussi dépassé les attentes.

Parallèlement à la chute des cours, Statoil a vu sa production d'hydrocarbures progresser de 4% pour atteindre 2,056 millions de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j).

Suivant la tendance du secteur, le groupe détenu à 67% par l'État norvégien a, en début d'année, sabré de 10% ses prévisions d'investissements cette année, à 18 milliards de dollars. Il espère aussi dégager 1,7 milliard de dollars d'économies à compter de 2016.

Confronté à des coûts encore très élevés après une décennie de boom pétrolier, Statoil pourrait supprimer 2.400 emplois, soit plus de 10% de ses effectifs, rapportait la presse norvégienne mi-avril. En 2014, quelque 1.950 emplois avaient déjà été supprimés, externalisés ou redistribués au sein de la compagnie.

Jugeant que sa situation financière restait robuste, Statoil a néanmoins décidé de verser un dividende pour le trimestre de 1,80 couronne par action.

phy/hh/nas

STATOIL

TOTAL

BP



(c) AFP

Commenter Les dépréciations d'actifs font plonger Statoil dans le rouge

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Norvège


mercredi 21 juin 2017

Pétrole: Oslo offre un nombre record de blocs dans l'Arctiqu…

Oslo: La Norvège a proposé mercredi d'ouvrir à l'exploration pétrolière un nombre record de blocs dans les eaux arctiques de la mer...

mercredi 21 juin 2017

Norvège: la production pétrolière baisse de 5% en mai

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en mai, a annoncé mercredi...

vendredi 19 mai 2017

Norvège: baisse de la production pétrolière en avril

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'or noir d'Europe de l'ouest, a légèrement reculé en avril tout en...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

La Compagnie pétrolière norvégienne Statoil

TechnipFMC remporte un contrat avec le pétrolier Statoil

mardi 13 juin 2017

Paris: Le groupe d'ingénierie pétrolière TechnipFMC a annoncé avoir décroché un contrat auprès du géant pétrolier norvégien Statoil, lié à son projet Visund Nord situé en mer du Nord norvégienne, dans un communiqué publié mardi.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Statoil

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

lundi 26 juin 2017 à 17:59

Le pétrole peine à trouver une direction

Londres: Les cours du pétrole peinaient à accrocher un cap lundi en fin d'échanges européens, oscillant faiblement autour de l'équilibre après la...

lundi 26 juin 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, aidé par le dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère hausse lundi à New York, aidés par des achats à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite