Menu
RSS
A+ A A-

Les dépréciations d'actifs font plonger Statoil dans le rouge

prix du petrole norvègeoslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a annoncé jeudi d'énormes dépréciations d'actifs, essentiellement dans les hydrocarbures non conventionnels aux États-Unis, qui, avec la chute du cours du baril, ont fait plonger ses résultats trimestriels dans le rouge.
Au premier trimestre, la compagnie a essuyé une perte nette de 35,5 milliards de couronnes (4,2 milliards d'euros), bien loin du bénéfice net de 23,6 milliards dégagé à la même période de l'an dernier, quand le prix du pétrole tournait autour de 100 dollars le baril.

Référence du marché, le bénéfice net ajusté a quant à lui fondu de plus de moitié à 7 milliards de couronnes contre 15,8 milliards au premier trimestre 2014, mais ressort nettement au-dessus des attentes des analystes qui tablaient sur 4,6 milliards.

En fin d'après-midi, l'action prenait 3,32% à la Bourse d'Oslo.

La compagnie a indiqué avoir déprécié ses actifs de 46,1 milliards de couronnes, essentiellement dans les hydrocarbures non conventionnels aux États-Unis, que les coûts d'exploitation élevés rendent moins rentables en période de baisse des cours.

Nous avons une approche prudente en raison des incertitudes sur le marché des matières premières, a déclaré le directeur général Eldar Saetre, confirmé en début d'année dans ses fonctions après avoir assuré l'intérim suite au départ de Helge Lund chez le britannique BG.

Les qualités fondamentales des actifs et leurs performances opérationnelles demeurent inchangées, a-t-il ajouté.

Les analystes jugent cependant sévèrement l'irruption de Statoil, spécialiste de la production en eaux profondes, dans les hydrocarbures non conventionnels (gaz de schiste, sables bitumineux...) à terre.

Ç'a été un mauvais investissement, estime Trond Omdal chez Pareto. C'est un domaine où ils n'ont pas de compétences particulières, a-t-il déclaré sur la chaîne TV2.

Comme ses rivales, Statoil a pâti de la chute du prix du pétrole qui, une fois converti en couronnes norvégiennes, a plongé de 40% sur un an.

Pour cette même raison, les majors française Total et britannique BP avaient rapporté mardi un recul de leur bénéfice net ajusté, de 22% pour la première (à 2,6 milliards de dollars) et de 40% pour la seconde (2,1 milliards de dollars). Mais leurs résultats avaient eux aussi dépassé les attentes.

Parallèlement à la chute des cours, Statoil a vu sa production d'hydrocarbures progresser de 4% pour atteindre 2,056 millions de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j).

Suivant la tendance du secteur, le groupe détenu à 67% par l'État norvégien a, en début d'année, sabré de 10% ses prévisions d'investissements cette année, à 18 milliards de dollars. Il espère aussi dégager 1,7 milliard de dollars d'économies à compter de 2016.

Confronté à des coûts encore très élevés après une décennie de boom pétrolier, Statoil pourrait supprimer 2.400 emplois, soit plus de 10% de ses effectifs, rapportait la presse norvégienne mi-avril. En 2014, quelque 1.950 emplois avaient déjà été supprimés, externalisés ou redistribués au sein de la compagnie.

Jugeant que sa situation financière restait robuste, Statoil a néanmoins décidé de verser un dividende pour le trimestre de 1,80 couronne par action.

phy/hh/nas

STATOIL

TOTAL

BP



(c) AFP

Commenter Les dépréciations d'actifs font plonger Statoil dans le rouge


Le pétrole en Norvège


mardi 21 novembre 2017

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

jeudi 16 novembre 2017

Norvège: le fonds pétrolier préconise une sortie... du pétro…

Oslo: Lui-même alimenté par les revenus pétroliers de l'État norvégien, le plus gros fonds souverain au monde devrait se désinvestir du secteur...

jeudi 19 octobre 2017

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

La Compagnie pétrolière norvégienne Statoil

Statoil: l'Amérique du Nord pèse encore sur les résultats

jeudi 26 octobre 2017

Oslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a publié jeudi des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, une nouvelle fois plombés par une dépréciation de ses actifs nord-américains.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Statoil

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite