Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à New York entre achats spéculatifs et questions sur l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole étaient hésitants mardi à New York, le marché peinant à se trouver une direction entre des achats spéculatifs d'un côté et les inquiétudes persistantes sur la surabondance de l'offre de l'autre.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai cédait 8 cents à 56,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors que dans les tout premiers échanges il s'était inscrit en hausse.

Le marché est décidément indécis avant l'expiration du contrat pour mai du WTI et la publication des statistiques hebdomadaires sur les stocks américains mercredi,a fait valoir Matt Smith chez Schneider Electric.

Les inquiétudes géopolitiques continuent à mijoter, avec des tensions persistantes au Moyen-Orient, des troubles au Yémen, et la poursuite du débat sur la levée ou non des sanctions contre l'Iran, ajoutait-il.

Il ne se passe pas grand chose aujourd'hui qui fasse bouger le marché, acquiesçait Bart Melek chez TD Securities, notant toutefois que les fonds d'investissements à risque mènent le marché en ce moment, partiellement à rebours de ce que suggèrent les données fondamentales du marché toujours marquées par un excès d'offre face à la demande.

Selon les analystes du courtier PVM, le nombre d'opérateurs comptant sur une augmentation des prix de l'or noir, Brent ou WTI, a atteint son plus haut niveau depuis le mois de juillet 2014, lorsque le WTI s'échangeait à 103 dollars le baril, et le Brent à 109 dollars le baril.

Mais Tim Evans, chez Citi, a souligné qu'il s'attendait à ce que la récente augmentation des cours soit prochainement corrigée.

Les cours du WTI avaient bondi de quelque 12% entre le 9 et le 16 avril, les investisseurs s'enthousiasmant principalement pour des annonces d'un début de reflux de la production américaine, pour l'instant minime (20.000 barils par jour en moins dans la semaine achevée le 10 avril).

Nous avons toujours probablement quelque 2 millions de barils par jour d'excédent pour le trimestre, donc un risque important d'avoir trop de pétrole dans le système, ce qui est probablement la raison pour laquelle nous n'avons pas franchi (à la hausse) le seuil de 57 dollars le baril, a ajouté M. Melek.



(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite à New York entre achats spéculatifs et questions sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite