Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à New York entre achats spéculatifs et questions sur l'offre

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole étaient hésitants mardi à New York, le marché peinant à se trouver une direction entre des achats spéculatifs d'un côté et les inquiétudes persistantes sur la surabondance de l'offre de l'autre.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai cédait 8 cents à 56,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), alors que dans les tout premiers échanges il s'était inscrit en hausse.

Le marché est décidément indécis avant l'expiration du contrat pour mai du WTI et la publication des statistiques hebdomadaires sur les stocks américains mercredi,a fait valoir Matt Smith chez Schneider Electric.

Les inquiétudes géopolitiques continuent à mijoter, avec des tensions persistantes au Moyen-Orient, des troubles au Yémen, et la poursuite du débat sur la levée ou non des sanctions contre l'Iran, ajoutait-il.

Il ne se passe pas grand chose aujourd'hui qui fasse bouger le marché, acquiesçait Bart Melek chez TD Securities, notant toutefois que les fonds d'investissements à risque mènent le marché en ce moment, partiellement à rebours de ce que suggèrent les données fondamentales du marché toujours marquées par un excès d'offre face à la demande.

Selon les analystes du courtier PVM, le nombre d'opérateurs comptant sur une augmentation des prix de l'or noir, Brent ou WTI, a atteint son plus haut niveau depuis le mois de juillet 2014, lorsque le WTI s'échangeait à 103 dollars le baril, et le Brent à 109 dollars le baril.

Mais Tim Evans, chez Citi, a souligné qu'il s'attendait à ce que la récente augmentation des cours soit prochainement corrigée.

Les cours du WTI avaient bondi de quelque 12% entre le 9 et le 16 avril, les investisseurs s'enthousiasmant principalement pour des annonces d'un début de reflux de la production américaine, pour l'instant minime (20.000 barils par jour en moins dans la semaine achevée le 10 avril).

Nous avons toujours probablement quelque 2 millions de barils par jour d'excédent pour le trimestre, donc un risque important d'avoir trop de pétrole dans le système, ce qui est probablement la raison pour laquelle nous n'avons pas franchi (à la hausse) le seuil de 57 dollars le baril, a ajouté M. Melek.



(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite à New York entre achats spéculatifs et questions sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 17 janvier 2018 à 18:44

"Pétrole contre nourriture": la condamnation de To…

Paris: Sanction d'une "corruption" ou un "jugement moral"? La Cour de cassation a examiné mercredi le recours du pétrolier Total, condamné en...

mercredi 17 janvier 2018 à 18:09

Le pétrole se reprend dans un marché hésitant face à la prod…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mercredi en fin d'échanges européens dans un marché proche de ses récents sommets mais qui peine...

mercredi 17 janvier 2018 à 15:31

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production augment…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture mercredi, dans un marché hésitant sur la direction à suivre après...

mercredi 17 janvier 2018 à 12:24

Le pétrole recule, le spectre de la production américaine re…

Londres: Les prix du pétrole reculaient encore mercredi en cours d'échanges européens alors que les marchés s'inquiètent de voir la production américaine...

mercredi 17 janvier 2018 à 05:38

Le pétrole continue de baisser en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mercredi en Asie, les marchés s'inquiétant d'une augmentation de la production américaine de pétrole de schiste...

mardi 16 janvier 2018 à 20:59

Le pétrole fait une pause après une rapide envolée

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse mardi après avoir atteint leur plus haut niveau...

mardi 16 janvier 2018 à 18:46

L'Algérien Sonatrach va raffiner une partie de son brut à l…

in amenas (algérie): Le groupe pétrolier national algérien Sonatrach a signé un accord avec le géant suisse du négoce pétrolier Vitol, afin...

mardi 16 janvier 2018 à 18:05

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint de nouveaux sommets la veille, entraînant des prises...

mardi 16 janvier 2018 à 17:45

Production pétrolière 2017 record pour le brésilien Petrobra…

Rio de janeiro: Le groupe pétrolier d'Etat brésilien Petrobras a annoncé mardi avoir battu en 2017 son record de production pour la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite