Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, mais les achats spéculatifs se poursuivent

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole mardi baissaient en cours d'échanges européens, la surabondance d'offre continuant de peser sur les cours, mais les investissements spéculatifs se poursuivaient.
Vers 10H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 62,96 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 49 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 23 cents à 56,16 dollars.

Après une session en dents de scie la veille, les prix du pétrole repartaient à la baisse mardi, les investisseurs hésitant face à la surabondance d'offre d'or noir sur les marchés.

De premiers signes sur une baisse de l'offre américaine la semaine dernière ont cependant redonné le moral aux opérateurs.

Le nombre d'opérateurs comptant sur une augmentation des prix de l'or noir, Brent ou WTI, a atteint son plus haut niveau depuis le mois de juillet 2014, lorsque le WTI s'échangeait à 103 dollars le baril, et le Brent à 109 dollars le baril, expliquaient les analystes du courtier PVM.

De plus, selon les analystes d'Energy Aspect, le fait que la demande mondiale se renforce commence à être enfin accepté, alors que le marché réalise que le surplus de pétrole n'est pas aussi important qu'initialement perçu.

Mais il y a pas mal de stocks à vider avant que le marché ne se resserre, estimait-on chez Energy Aspect.

Et ceux qui cherchent des indices sur l'actuel rebond des cours dans la dernière crise en 2008 et le rebond de l'année suivante pourraient bien être déçus.

L'importance du pétrole de schiste est beaucoup plus grande qu'en 2009 pour l'équilibre de l'offre américaine, et la reprise des prix en 2009 avait été aidée par une baisse de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont l'Arabie saoudite, soulignait Olivier Jakob de Petromatrix.

Or, la réponse de l'Arabie saoudite au présent rebond des cours est d'augmenter sa production pour préserver ses parts de marché. Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a en effet confirmé lundi que la production du pays resterait forte en Avril.

Cela ne donne pas beaucoup d'espoir d'un rebond comme vu en 2009, notait M. Jakob.

Pour les analystes de Commerzbank, la reprise actuelle des cours est principalement liée à des achats spéculatifs.

La journée d'échange lundi a montré qu'une baisse des prix est vue comme une bonne opportunité d'achat, en particulier pour les opérateurs qui ont raté le redressement prononcé de la semaine dernière, notait-on chez Commerzbank.

(c) AFP


Commenter Le pétrole baisse, mais les achats spéculatifs se poursuivent


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite