Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe après les stocks américains de pétrole

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi, en fin d'échanges européens, après une augmentation moins forte que prévu des stocks américains de brut.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 59,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,27 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance bondissait de 2,34 dollars à 55,63 dollars.

Les cours du WTI, la référence américaine du brut, ont bondi après la publication des stocks de brut aux États-Unis par le département américain de l'Énergie (DoE).

Le WTI a en effet dépassé les 55 dollars le baril vers 14H30 GMT, et semblait s'installer au dessus de ce seuil mercredi atteignant même vers 15H40 GMT son maximum depuis la fin du mois de décembre, à 55,87 dollars le baril.

Ce que nous voyons ce mercredi dans les marchés du pétrole est un sursaut de soulagement. Un soulagement lié au fait que les stocks de brut aux États-Unis n'ont pas grimpé de manière aussi forte que prévu, notait Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Selon le DoE, lors de la semaine achevée le 10 avril, les réserves de brut ont augmenté de 1,3 million de barils, alors que les experts attendaient une progression de 3,6 millions.

À ce niveau, elles restent cependant à un plus haut depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du DoE.

Les stocks de brut sont en hausse de 22,7% par rapport à la même période de l'an dernier, a précisé le DoE, soit un ralentissement par rapport à la semaine précédente (+25,6%).

De leur côté, les stocks d'essence ont baissé bien plus que prévu, de 2,1 millions de barils, alors que les experts prévoyaient un déclin de seulement 750.000 barils.

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont en revanche augmenté plus que prévu, de 2 millions de barils, alors que les analystes escomptaient qu'elles augmenteraient de 700.000 barils.

Les cours du Brent, la référence européenne du brut, profitaient également du rebond, frôlant les 60 dollars le baril vers 16H30 GMT.

Le fait que les stocks de brut ont augmenté moins que prévu a été un élément de soutien pour les cours mais il ne peut pas expliquer à lui seul la tendance haussière constatée depuis plusieurs séances, estimait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Pour l'analyste le marché continuait de digérer les dernières informations du DoE qui semblent confirmer le début d'un processus de baisse de la production de pétrole de schiste aux États-Unis, notamment au niveau des forages majeurs situés dans le Dakota du Nord.

L'annonce lundi par le DoE d'une baisse possible de la production américaine de pétrole de schiste en mai de 57.000 barils par jour (bj), a en effet redonné le moral aux investisseurs.

Même si, selon plusieurs experts, la baisse de la production de brut avant l'été est un événement saisonnier, cette baisse prévue de l'offre américaine de pétrole de schiste, est plutôt de bon augure.

Cela peut paraître faible. Mais si tous les puits de forage de pétrole de schiste devaient fermer, la production déclinerait de 300.000 bj par mois. Ce chiffre de 57.000 bj représente (près de) 20% de cette baisse maximum, ce qui n'est pas négligeable, estimait Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

Depuis octobre dernier, plus de 1.000 puits ont fermé sur l'ensemble du territoire des États-Unis. Le mouvement a de fortes chances de s'amplifier, expliquait M. Dembik.



(c) AFP




Commenter Le pétrole grimpe après les stocks américains de pétrole


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite