Menu
RSS
A+ A A-

L'Iran ne confirme pas un accord pétrole contre marchandises avec la Russie

prix du petrole Irantéhéran: L'Iran n'a pas confirmé mercredi avoir signé avec la Russie un accord pétrole contre marchandises, dont la mise en place avait été annoncée la veille par un responsable russe.
Ce projet d'accord, révélé par la presse russe en 2014, prévoyait à l'époque que Téhéran exporte 70.000 barils de pétrole par jour vers la Russie qui, en échange, fournirait à l'Iran des produits manufacturés et agricoles, alors que les deux pays font face à des sanctions occidentales.

Nous n'avons rien signé concernant un troc, a affirmé le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, cité par l'agence Isna. Il a toutefois admis que les deux pays avaient signé des choses, mais pas sous le nom de +troc+.

Je n'ai signé aucun troc de pétrole contre marchandises et je ne vais pas vous dire ce que j'ai signé, a-t-il lancé face à l'insistance des journalistes qui l'interrogeaient.

Le ministre de l'Energie russe, Alexandre Novak, a ensuite confirmé aux agences de presse russes qu'un tel accord n'est pas envisagé par Moscou.

Les relations commerciales entre l'Iran et la Russie sont susceptibles de reprendre sitôt les sanctions levées dans le cadre d'un accord nucléaire négocié entre l'Iran et les grandes puissances, a-t-il ajouté, estimant inutile un accord pétrole contre marchandises.

Mardi, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov avait affirmé à Moscou qu'un programme d'échange pétrole contre marchandises était en train d'être mis en place.

Je tiens à attirer l'attention sur la récente mise en oeuvre d'un accord pétrole contre marchandises, un accord très significatif, a-t-il indiqué.

Cela concernera les céréales, certains types d'équipements comme les matériaux de construction, a-t-il ajouté sans préciser quand l'accord prendra effet.

En septembre 2014, les deux pays avaient signé une série de protocoles d'accord destinés à multiplier par 10 d'ici 2016 le volume de leurs échanges, estimé à 1,5 milliard de dollars à l'époque.

L'Iran et la Russie cherchent également à trouver de nouveaux marchés pour contourner les sanctions occidentales qui visent Téhéran pour son programme nucléaire controversé, et Moscou pour son soutien à la rébellion en Ukraine.



(c) AFP




Commenter L'Iran ne confirme pas un accord pétrole contre marchandises avec la Russie


Le pétrole en Russie


mercredi 04 octobre 2017

Pétrole: Poutine juge possible de prolonger l'accord sur l'o…

Moscou: Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi possible une prolongation au delà de 2018 de l'accord de réduction de l'offre...

mardi 03 octobre 2017

Venezuela, pétrole: rencontre Poutine-Maduro mercredi à Mosc…

Moscou: Le président russe Vladimir Poutine va s'entretenir mercredi à Moscou avec son homologue vénézuélien Nicolas Maduro, confronté à une grave crise...

lundi 02 octobre 2017

Pétrole: le roi Salmane d'Arabie saoudite attendu jeudi en R…

Moscou: Le roi Salmane d'Arabie saoudite est attendu en Russie jeudi pour la première visite d'un souverain saoudien dans ce pays, a...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Russie

Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite