Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole grimpe, aidé par des espoirs de baisse de l'offre américaine

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole continuaient de grimper mercredi en cours d'échanges européens, aidés par les estimations sur les stocks de brut américains de l'API, la fédération américaine du secteur pétrolier, et toujours portés par des attentes d'une baisse de pétrole de schiste américain.
Vers 10H20 GMT (12H20 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 59,16 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 73 cents par rapport à la clôture de mardi.

Les cours de la référence européenne du brut ont grimpé vers 07H00 GMT à leur plus haut niveau en trois semaines, à 59,63 dollars le baril.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 60 cents à 53,89 dollars.

Le WTI a atteint vers 09H00 GMT, son maximum en plus de deux mois, à 54,25 dollars le baril.

Les cours du WTI et du Brent ont consolidé leur hausse, après la publication des estimations des inventaires de brut (aux États-Unis) par l'API, notait Anthony Cheung, analyste chez Ransquawk.

L'API a en effet fait état d'une hausse de 2,6 millions de baril de brut aux États-Unis, dont 1,3 million à Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis) la semaine dernière, un gonflement moins marqué que la semaine précédente qui avaient vu une augmentation de 12,2 millions de barils de brut.

Reste à savoir si ces chiffres seront confirmés par les statistiques officielles du Département américain de l'Énergie (DoE) publiées ce mercredi.

Les experts de l'agence Bloomberg s'attendent pour leur part à une hausse des stocks de brut de 3,6 millions de barils, mais à une baisse des réserves d'essence de 750.000 barils. Les stocks de produits distillés auraient, quant à eux, progressé de 700.000 barils lors de la semaine achevée le 10 avril.

Les statistiques de l'API ont ainsi redonné le moral aux investisseurs, déjà réconfortés par l'annonce lundi par le DoE d'une baisse possible de la production américaine de pétrole de schiste en mai de 57.000 barils par jour (bj).

Même si, selon plusieurs experts, la baisse de la production de brut avant l'été est un événement saisonnier, cette baisse prévue de l'offre américaine de pétrole de schiste est plutôt de bon augure.

Cela peut paraître faible. Mais si tous les puits de forage de pétrole de schiste devaient fermer, la production déclinerait de 300.000 bj par mois. Ce chiffre de 57.000 bj représente (près de) 20% de cette baisse maximum, ce qui n'est pas négligeable, estimait Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

Par ailleurs, les marchés ont, pour le moment, fait peu de cas de la publication du rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui a pourtant prédit des perspectives sombres pour le pétrole à moyen terme.



(c) AFP




Commenter Le pétrole grimpe, aidé par des espoirs de baisse de l'offre américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite