Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York, espérant des bonnes nouvelles de Chine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, le marché étant encouragé par les mesures de relance attendues en Chine après de mauvaises statistiques sur les exportations et importations de la deuxième économie mondiale.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai prenait 1,28 dollar à 52,92 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Une large part de l'optimisme des investisseurs s'explique par l'espoir suscité par la Chine, où d'ailleurs les marchés actions ont été en forte hausse lundi, a déclaré Bart Melek, chez TD Securities.

Après de mauvais chiffres publiés par les douanes chinoises, qui ont annoncé une lourde chute des exportations en mars et un nouveau repli des importations, les milieux d'affaires anticipent en effet de nouvelles mesures de soutien du gouvernement à l'économie chinoise, qui pourraient relancer la demande.

En outre, a souligné M. Melek, les informations sur les importations de pétrole en Chine n'étaient pas trop mauvaises: on a vu une augmentation de 14% sur un an, de 4,9% sur un mois, ce qui suggère qu'en dépit des grands titres (...) les Chinois importent plus de matières premières qu'on ne s'y attendait.

Peut-être que les choses ne vont pas si mal qu'on le pensait en Chine, et on réagit à la perception qu'il y aura plus de mesures de relance à la fois monétaires et budgétaires dans l'Empire du Milieu, a-t-il ajouté.

En outre, a noté Matt Smith chez Schneider Electric, les mauvaises statistiques sur les exportations et importations chinoises se combinent avec le scepticisme renouvelé entourant l'accord sur le nucléaire iranien - et le potentiel retour sur le marché mondial du pétrole iranien - pour pousser le brut à la hausse aujourd'hui.

Parallèlement Carl Larry, chez Frost & Sullivan, a expliqué qu'il tablait à la fois sur une forte demande des raffineries américaines, ainsi qu'une chute imminente de la production américaine, après la nouvelle baisse du nombre de puits en activité annoncée vendredi dans le décompte hebdomadaire publié par le groupe privé Baker Hughes.

Nous sommes assez certains que nous n'allons pas continuer à voir la production américaine rester au-dessus de 9 millions de barils par jour pendant longtemps, alors que les données économiques restent mauvaises et que plus de petits producteurs font faillite, a-t-il fait valoir.



(c) AFP




Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, espérant des bonnes nouvelles de Chine


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite