Menu
RSS
A+ A A-

Repli technique du pétrole à New York, dans un marché qui hésite toujours

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, mais se maintenaient nettement au-dessus des 50 dollars, dans un marché qui continuait à s'interroger sur les perspectives de l'offre mondiale.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai cédait 60 cents à 51,54 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'un bond de trois dollars.

Le marché perd un peu de terrain après la hausse d'hier, en raison de prises de bénéfice et d'un renforcement du dollar, qui est défavorable aux échanges pétroliers car ils sont libellés en dollar, a résumé John Kilduff, d'Again Capital.

Les cours, qui ont perdu la moitié de leur valeur depuis juin et essaient de se stabiliser depuis le début de l'année, ont particulièrement hésité lors des dernières séances, dans un marché qui reste très bien approvisionné, selon les termes de M. Kilduff.

Depuis jeudi, les investisseurs cherchent notamment à interpréter les conséquences pour le marché d'un accord-cadre sur le nucléaire iranien, signé en Suisse entre Téhéran et les grandes puissances.

Lundi, le marché a semblé estimer que le texte était trop flou pour ouvrir immédiatement la voie à une reprise des exportations iraniennes, mais le pessimisme gagne de nouveau certains acteurs après l'annonce par la Chine que Téhéran avait rejoint la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB) créée par Pékin.

La présence des Iraniens à Pékin, cela laisse craindre un afflux de brut sur les marchés, car les acheteurs asiatiques, qui semblent particulièrement s'intéresser à l'offre iranienne, pourraient leur dire :+Maintenant que vous avez signé un accord, on va vous acheter du pétrole+, a jugé M. Kilduff.

De plus, comme chaque semaine, le marché se tourne vers les Etats-Unis, qui publieront mercredi leurs chiffres hebdomadaires sur l'état de leurs réserves de brut. La plupart des analystes s'attendent à une nouvelle hausse, qui leur ferait battre leur dixième record de suite depuis 1930.

Toutefois, plus que les stocks en eux-mêmes, c'est la production américaine qui devrait retenir l'attention, après avoir légèrement baissé la semaine précédente pour la première fois depuis longtemps, ont noté les experts de Commerzbank.

(c) AFP



Commenter Repli technique du pétrole à New York, dans un marché qui hésite toujours


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite