Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole bondit à New York, encouragé par l'Arabie saoudite

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont fortement monté lundi à New York, une hausse des tarifs saoudiens stimulant un marché déjà rassuré par les termes d'un accord entre Téhéran et les grandes puissances qui ne devrait pas relancer immédiatement les exportations iraniennes.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai a gagné 3 dollars à 52,14 dollars à la clôture sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché est encouragé par le fait que la compagnie publique saoudienne, Aramco, a relevé ses tarifs pour ses clients asiatiques, a mis en avant Bart Melek, de TD Securities.

Le marché surveille avec attention l'attitude de Ryad, principal acteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Le cartel a largement contribué à la baisse des prix en s'abstenant en novembre dernier d'abaisser son plafond de production.

Les cours, qui ont perdu la moitié de leur valeur depuis juin, oscillent depuis fin janvier autour de 50 dollars le baril à New York.

En outre, selon M. Melek, on se rend compte que le pétrole iranien ne va pas inonder le marché mondial pour le moment.

L'Iran et le groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) se sont entendus jeudi en Suisse sur les paramètres d'un accord âprement négocié depuis 18 mois au sujet du programme nucléaire de Téhéran. Ils doivent désormais se pencher sur les détails techniques complexes d'un accord définitif qui doit intervenir avant le 30 juin.

Le marché pétrolier new-yorkais n'avait pas pu entièrement réagir à cette annonce, intervenue en fin de séance jeudi, car il était resté fermé pour le Vendredi saint.

Ce cadre pour un accord avec l'Iran, ce n'est pas un accord, a affirmé Phil Flynn, de Price Futures Group. A priori, il n'y aura pas d'accord avec l'Iran avant le 30 juin, et l'expérience montre que ce délai ne sera probablement pas respecté.

Ensuite, il faudra encore que le pays reçoive la visite d'inspecteurs (sur le nucléaire), a-t-il continué. Puis, ils devront donner leur aval à l'Iran. Le pétrole iranien mettra au moins un an à rejoindre le marché mondial, et d'ici là, la surabondance de brut devrait se réduire.







Commenter Le pétrole bondit à New York, encouragé par l'Arabie saoudite


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 11 décembre 2017

Pétrole: Ryad va réduire ses exportations vers l'Asie en jan…

Ryad: L'Arabie saoudite a annoncé lundi une réduction de ses exportations de brut à destination de ses clients asiatiques en janvier, pour...

lundi 04 décembre 2017

Une hausse de la production de pétrole pourrait être abordée…

Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a suggéré lundi que les principaux pays producteurs de pétrole pourraient commencer en juin...

mercredi 29 novembre 2017

Pétrole: volonté de poursuivre le plafonnement, suspense sur…

Vienne: La Russie et l'Arabie Saoudite, acteurs clés de l'accord de limitation de production de pétrole en vigueur depuis le début de...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 18:24

Fin des hydrocarbures: le Sénat rejette à nouveau le texte s…

Paris: Le Sénat à majorité de droite a rejeté à nouveau lundi le projet de loi sur la fin de la recherche...

lundi 18 décembre 2017 à 18:06

Le pétrole monte un peu, le marché avance à tâtons

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en fin d'échanges européens dans un marché sans direction forte après avoir intégré la...

lundi 18 décembre 2017 à 17:58

Les prix des carburants quasi stables en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont restés quasi stables la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 18 décembre 2017 à 17:11

Statoil investit jusqu'à 2,9 mds USD dans un champ de Petrob…

Oslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a annoncé lundi l'acquisition de 25% du champ Roncador exploité par le brésilien Petrobras dans le...

lundi 18 décembre 2017 à 16:06

La holding russe Sistema va payer des dommages record à Rosn…

Moscou: La justice russe a confirmé lundi en appel la condamnation de la holding Sistema à verser des dommages gigantesques au géant...

lundi 18 décembre 2017 à 15:32

Le pétrole new-yorkais ouvre en hausse, suit la grève au Nig…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais avançait à l'ouverture lundi, suivant la situation au Nigéria où l'entrée en grève de travailleurs...

lundi 18 décembre 2017 à 12:20

Brésil: nouvelle étape pour Total sur le champ de pétrole Li…

Paris: Le groupe français Total a annoncé lundi avoir pris sa décision d'investissement pour lancer le développement "à grande échelle" du champ...

lundi 18 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le nombre de puits actifs aux Etats-Unis a…

Londres: Les prix du pétrole profitaient lundi en cours d'échanges européens de la faiblesse du dollar et de la baisse du nombre...

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite