Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite après la prolongation des tractations sur le nucléaire iranien

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole hésitaient mercredi en cours d'échanges européens, lestés par la poursuite des négociations sur le programme nucléaire iranien, renforçant les craintes d'une levée des sanctions économiques contre le pays, et d'un afflux de pétrole iranien sur un marché déjà inondé d'or noir.
Vers 10H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 55,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdaient 29 cents à 47,31 dollars.

Après une semaine de discussions marathon, les négociations sur le nucléaire iranien se poursuivaient à Lausanne, malgré l'expiration du délai du 31 mars fixé pour obtenir un accord préliminaire.

La date butoir pour les négociations a été décalée ce qui augmente les spéculations sur le fait qu'il pourrait y avoir bientôt un peu plus d'indulgence vis-à-vis des exportations de pétrole iranien, expliquait Alastair McCaig, analyste chez IG.

Il peut toujours y avoir un accord préliminaire si les puissances occidentales et l'Iran trouvent un terrain d'entente sur les restrictions sur le programme nucléaire iranien afin de lever les sanctions, notaient les analystes de PVM.

Les occidentaux veulent s'assurer, en contrôlant étroitement son programme nucléaire, que l'Iran ne cherchera pas à se doter de la bombe atomique. En échange de sa coopération, Téhéran obtiendrait une levée des sanctions internationales qui étranglent l'économie iranienne depuis des années.

Une levée de sanctions économiques, y compris sur le secteur pétrolier, pourrait amener le pays à exporter autour d'un million de barils supplémentaires par jour.

Dans un marché noyé sous le pétrole, et dont les cours ont baissé de moitié depuis la mi-juin, une reprise à plein régime des exportations iraniennes n'est pas accueillie à bras à ouverts.

Mais les discussions coinçaient toujours sur des points clés mercredi, même si des progrès ont été réalisés, selon les délégations.

Accord ou pas, le moral des marchés restait en berne, selon les analystes de PVM, la croissance de l'offre mondiale de pétrole ne montrant aucun signe de ralentissement.

La production Libyenne augmente à nouveau, atteignant, selon la compagnie nationale de pétrole, autour de 564.000 barils par jour, ajoutaient-ils.

Les marchés attendaient également mercredi la sortie des statistiques du département américain de l'Énergie (DoE).

Selon les prévisions médianes des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks américains de brut devraient avoir une nouvelle fois crevé leur plafond.

Les experts s'attendaient en effet à une nouvelle hausse des stocks de brut, de 4,2 millions de barils, mais à une baisse des réserves d'essence de 650,000 barils. Les stocks de produits distillés seraient, quant à eux, restés stables lors de la semaine achevée le 27 mars.







Commenter Le pétrole hésite après la prolongation des tractations sur le nucléaire iranien


Le pétrole en Iran


mardi 11 juillet 2017

Hydrocarbures: l'Iran espère signer 10 contrats dans les pro…

Istanbul: Dans la foulée du contrat conclu avec un consortium international mené par le français Total, l'Iran espère signer "environ dix contrats...

dimanche 02 juillet 2017

Total, premier pétrolier occidental de retour en Iran avec u…

Téhéran: Le groupe pétrolier français Total, à la tête d'un consortium international, va signer lundi à Téhéran un accord de 4,8 milliards...

lundi 13 mars 2017

Pétrole: Hyundai signe un accord de 3 mds EUR dans un projet…

Séoul: Le groupe sud-coréen Hyundai Engineering a signé un accord portant sur un montant de trois milliards d'euros pour investir dans un...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

mardi 15 août 2017 à 15:42

Le pétrole ouvre en baisse à New York, les craintes sur la L…

New York: Les cours pétroliers ont ouvert en baisse mardi à New York, poursuivant leur net recul de la veille au moment...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite