Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse après des commentaires du ministre saoudien du Pétrole saoudien

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole restaient sous pression lundi en cours d'échanges européens, après des commentaires du ministre saoudien du Pétrole ce week-end sur l'impossibilité pour l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de réduire son offre sans participation des pays hors-Opep.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 54,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 63 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 93 cents dollars à 45,64 dollars.

La pression a été générée en particulier par les annonces faites ce week-end par le ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, qui a dit que les prix de l'or noir étaient dictés par le marché et que l'Opep n'était pas prête à porter seule le poids d'une réduction de la production, notaient les analystes de Commerzbank.

Nous refusons d'assumer seuls la responsabilité car (l'Opep) n'assure que 30% de l'offre sur le marché, les 70% (restants) étant hors-Opep, a indiqué Ali al-Nouaïmi dans des déclarations rapportées lundi par l'agence officielle Spa.

Tout le monde doit contribuer si nous voulons améliorer les prix car c'est dans l'intérêt de tous, a répété le ministre saoudien.

Les cours ont reçu un nouveau coup lorsque le ministre a fait état d'une augmentation de la production de l'Arabie saoudite, chef de file de l'Opep.

Cité par l'agence Bloomberg, Ali al-Nouaïmi a noté que son pays produisait actuellement 10 millions de barils par jour (mbj) contre 9,85 mbj en février.

L'Arabie saoudite, qui détient 16% des réserves mondiales prouvées de pétrole, est le deuxième plus gros producteur de pétrole brut au monde, derrière la Russie.

Les commentaires du ministre du Pétrole ce week-end ont réduit les espoirs de toute consolidation imminente des prix du pétrole, constataient les analystes de Crédit Agricole.

Mais les analystes de PVM notaient cependant que, dans les propos du ministre saoudien du Pétrole, l'accent était désormais mis sur la possibilité d'un changement dans la politique de l'Opep, si les pays en dehors du cartel participent à la réduction de l'offre.







Commenter Le pétrole baisse après des commentaires du ministre saoudien du Pétrole saoudien

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 16 janvier 2017

Pétrole: "probablement pas" besoin de prolonger la…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé lundi que le marché pétrolier était en train...

jeudi 12 janvier 2017

L'Arabie optimiste sur une stabilisation du marché pétrolier

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh s'est dit optimiste jeudi sur la perspective d'une stabilisation du...

dimanche 25 décembre 2016

Arabie: un journal se retracte après l'annonce de la vente d…

Ryad: Le quotidien économique saoudien Al-Eqtisadiah s'est rétracté dimanche sur l'information qu'il avait publiée la veille affirmant que le géant pétrolier Aramco...


- Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 février 2017 à 12:52

Le pétrole monte malgré la hausse du nombre de puits américa…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que les cours restent ancrés dans une fourchette très resserrée...

lundi 20 février 2017 à 09:10

Les Etats-Unis "ne sont pas en Irak pour s'accaparer…

Bagdad: Les Etats-Unis ne vont pas piller les réserves de pétrole de l'Irak, a assuré lundi le secrétaire américain à la Défense...

lundi 20 février 2017 à 05:03

Le pétrole stable ou presque en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables ou presque en Asie lundi, les espoirs suscités par la réduction de la production de...

dimanche 19 février 2017 à 13:11

Irak: réserves pétrolières en hausse, à 153 milliards de bar…

Bagdad: Les réserves prouvées de pétrole de l'Irak ont augmenté de 10 milliards de barils, à 153 milliards de barils, a indiqué...

vendredi 17 février 2017 à 20:52

Le pétrole presque stable à New York en l'absence de moteur

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proches de l'équilibre vendredi à New York, les espoirs suscités par la réduction...

vendredi 17 février 2017 à 18:12

Le pétrole perd un peu de terrain dans un marché toujours pr…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu vendredi en fin d'échanges européens, restant cantonnés dans des fourchettes étroites, tiraillés entre hausse...

vendredi 17 février 2017 à 15:19

Toujours sans élan, le pétrole ouvre en légère baisse à New …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse vendredi à New York, les espoirs suscités par la réduction de...

vendredi 17 février 2017 à 13:17

Le pétrole repart en petite baisse dans un marché sans impul…

Londres: Les prix du pétrole repartaient en légère baisse vendredi en cours d'échanges européens, restant cantonnés dans des fourchettes étroites, entre hausse...

vendredi 17 février 2017 à 07:51

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi en Asie, portés par l'espoir d'une nouvelle baisse de la production de l'Opep...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite