Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut hésite après la hausse massive des stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole hésitaient mercredi en fin d'échanges européens, après la hausse massive des stocks américains de brut qui continuent d'évoluer à des records depuis 1930, selon des statistiques publiées par le département américain de l'Énergie (DoE).
Vers 18H00 GMT (19H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 54,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 53 cents par rapport à la clôture de mardi.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril perdait 1,01 dollar à 42,45 dollars.


Lors de la semaine achevée le 13 mars, les réserves de brut ont augmenté de 9,6 millions de barils, alors que les experts attendaient une progression de 4,4 millions de barils.


A ce niveau, les stocks américains se situent non seulement à un plus haut depuis 1982, date des premières publications hebdomadaires du DoE, mais ils signent aussi, sur la base de données mensuelles, un septième record depuis novembre 1930.


"L'augmentation des stocks de brut est baissière pour le Brent et le WTI, mais les cours n'ont pas vraiment réagi", notait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB Markets.


De leur côté, les stocks d'essence ont baissé de 4,5 millions de barils, alors que les experts prévoyaient un reflux de seulement 900'000 barils.


Ce facteur était considéré comme haussier pour les cours par les experts car de bon augure pour la demande avec le retour des beaux jours qui va encourager les conducteurs à prendre leur voiture.


Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont progressé de 400'000 barils, alors que les analystes tablaient au contraire sur une baisse de 1,5 million.


Mais la hausse des stocks à Cushing a continué de peser sur les cours de la référence américaine, ravivant des inquiétudes sur la capacité des réserves américaines à accueillir plus de pétrole brut.


Surveillées de près par les courtiers, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud des États-Unis) ont encore augmenté leur croissance à un rythme soutenu, de 2,9 millions de barils à 54,4 millions.


Autre élément baissier pour les prix du pétrole ce mercredi: la perspective de la réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FOMC), constatait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.


"La baisse du prix du baril a été accentuée par le renforcement généralisé du dollar américain face à toutes ses contreparties. La confirmation d'un durcissement monétaire en juin pourrait accentuer ce mouvement de long terme", ajoutait M. Dembik.






Commenter Pétrole: le brut hésite après la hausse massive des stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite