Menu
RSS
A+ A A-

L'industrie pétrolière au Royaume-Uni réclame une baisse de ses taxes

prix-du-petrole LondresLondres: Le secteur pétrolier au Royaume-Uni réclame à corps et à cri une baisse des taxes au gouvernement britannique avant la présentation du budget mercredi, pour faire face à la chute des cours du pétrole qui ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis juin.
La fédération du secteur, Oil and Gas UK, demande au ministre des Finances, George Osborne, une baisse de 10 points ou plus de l'imposition supplémentaire sur les profits venant directement du secteur du pétrole et du gaz, l'une des trois taxes auquel le secteur est assujetti.

George Osborne qui avait déjà annoncé une baisse de l'imposition supplémentaire, à 30% au lieu de 32%, lors de sa déclaration d'automne, s'était alors empressé, dans la foulée du rapport morose de la fédération sur l'exploration, de dire qu'il serait prêt à prendre de nouvelles mesures.

Toutes taxes confondues, pour le moment, l'industrie est imposée entre 60% et 80%, et cela n'encourage pas un niveau suffisant d'investissement, précise la fédération à l'AFP.

Un signal clair doit être envoyé afin d'attirer et de conserver les investissements nécessaires à long-terme. Les investisseurs doivent être encouragés à persévérer au Royaume-Uni, martèle la fédération.

Ces dernières années, l'exploration s'est effondrée et en 2014 seuls 14 nouveaux puits ont été forés, soit le rythme le plus faible depuis 1965.

Pour l'organisation d'entrepreneurs écossais N56, le temps presse: le Royaume-Uni un besoin d'un système d'imposition centralisé qui reconnaisse le fait que la mer du Nord est une région mature où la production de pétrole est par conséquent plus onéreuse que dans d'autres régions.

En mer du Nord, les gisements marins très profonds exigent, pour être exploités, des techniques de plus en plus pointues et onéreuses.

Le régime de taxe du secteur du pétrole et du gaz devrait être fait pour maximiser l'impact sur l'économie plutôt que sur les revenus de court terme du ministère de l'économie, estime Graeme Blackett, auteur d'un rapport de N56 sur l'industrie pétrolière.

De nombreux acteurs du secteur appellent le ministère à regarder du côté de la Norvège, où l'exploration de nouveaux réservoirs en mer du Nord est encouragée par un régime fiscal favorable.

Pour simplifier, la Norvège propose un crédit d'impôt pour la recherche et le développement, explique M. Blackett.

Et pour N56, si le Royaume-Uni mettait en place une telle mesure, cela attirerait une plus grosse part des investissements d'exploration mondiaux du secteur du pétrole et du gaz.

Toutefois, pour la fédération Oil and Gas UK, le modèle norvégien n'est pas forcément un exemple à suivre.

Nous préférons une route différente: celle des taxes peu élevées, du management prudent des coûts et des récompenses appropriées pour les investisseurs, suggère-t-on chez Oil and Gas UK.







Commenter L'industrie pétrolière au Royaume-Uni réclame une baisse de ses taxes


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite