Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reste pris dans son élan baissier à l'ouverture à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole restaient pris dans leur élan baissier mardi à l'ouverture du marché à New York, toujours écrasés par la surabondance des stocks américains et la perception que l'offre va rester bien supérieure à la demande.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril perdait 53 cents à 44,35 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir déjà baissé de 96 cents lundi.

Plusieurs analystes semblaient considérer mardi que le marché était pris dans une spirale baissière dont ils ne se risquaient pas à voir la fin.

On reste sur une tendance à la baisse, a déclaré Phil Flynn, de Price Futures Group.

Les investisseurs financiers se retirent du marché du pétrole et vont donc probablement exacerber la baisse de prix, notaient les analystes de Commerzbank.

La baisse relative du dollar depuis le début de la semaine ne suffit pas à maintenir les cours, alors que le marché ne cesse de recevoir des annonces sur la surabondance des stocks.

Hier le cabinet Genscape a indiqué qu'on verrait une nouvelle hausse des stocks au terminal de Cushing (Oklahoma, sud), et que les stocks pourraient bientôt déborder, a dit M. Flynn.

Le Département de l'Energie américain doit pour sa part publier son relevé hebdomadaire mercredi.

Les investisseurs suivent également de près les pourparlers sur le nucléaire iranien, estimant qu'un accord donduirait à la levée des sanctions économiques, et donc à une augmentation des exportations iraniennes de pétrole, à hauteur d'un million de barils par jour.

Pour M. Flynn, les marchés du pétrole, comme les autres marchés financiers, sont désormais suspendus à la conférence de presse que doit donner mercredi la présidente de la Réserve fédérale (Fed) Janet Yellen, qui pourrait donner des indications autant sur la santé de l'économie américaine que sur la perspective d'une hausse des taux d'intérêt, et donc sur l'évolution du dollar.

Le pétrole étant échangé en dollars, les acheteurs munis d'autres devises profitent habituellement de tout repli, mais celui constaté depuis lundi n'a pas suffi à les faire revenir avant que s'exprime Mme Yellen.

Les fonds sortent du marché pétrolier non seulement parce qu'ils en ont assez de rester dans une fourchette étroite mais parce qu'il y a de meilleurs investissements à faire dans d'autres marchés, notait pour sa part Carl Larry, chez Frost & Sullivan.

De fait lundi Wall Street a fini en nette hausse (+1,29 pour le Dow Jones Industrial Average, +1,35% pour le S&P500) alors qu'en journée les cours de la référence américaine du brut étaient tombés vers 15h00 GMT à un nouveau plus bas en six ans à 42,85 dollars le baril.

chr/jld/pb

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole reste pris dans son élan baissier à l'ouverture à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite