Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole tombe a un nouveau plus bas en six ans

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse lundi en cours d'échanges européens, le WTI tombant même à un nouveau plus bas en six ans, alors que les cours sont rattrapés par la surabondance d'offre qui n'a jamais quitté les marchés depuis la mi-juin.
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 53,38 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 79 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Le Brent est tombé durant les échanges asiatiques à son plus bas niveau depuis début février, à 53,33 dollars le baril.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 44 cents à 44,40 dollars.

Les cours de la référence américaine du brut sont tombés lundi à un nouveau plus bas en six ans à 43,57 dollars le baril.

Beaucoup d'analystes avaient appelé à la plus grande prudence après le rebond des cours en février, prévenant que celui-ci ne s'était pas construit sur de solides fondations, les marchés du pétrole restant largement excédentaires.

Les cours du pétrole avaient entamé une phase de stabilisation au mois de février aidés par les températures froides dans l'hémisphère nord, des intempéries retardant les chargements en Irak ou au Koweït, ainsi que des perturbations liées aux violences en Libye.

Mais la sortie du rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a fait pression sur les cours de l'or noir vendredi, et principalement sur ceux du WTI, la référence américaine.

La raison citée par l'AIE est un énorme excédent d'offre qui vient principalement de la production croissante des États-Unis (alimentée par la production de pétrole de schiste, NDLR), notaient les analystes de Commerzbank.

L'AIE a en effet pointé du doigt la croissance de l'offre américaine qui n'a montré jusqu'à maintenant peu de signes de ralentissement et qui continue de défier les attentes.

L'agence avait également nourri vendredi les inquiétudes des marchés sur la capacité des réserves américaines à accueillir plus de pétrole brut.

Et une nouvelle baisse du nombre de puits de forage en activité aux États-Unis n'a, cette fois-ci, pas suffit à rassurer les marchés.

D'après l'entreprise de services pétroliers Baker Hughes, il y avait 56 puits de forage en activité de moins la semaine dernière, par rapport à la semaine précédente, portant le total à 866 unités.

Cela correspond à une baisse de 46,2% depuis le pic d'octobre dernier, mais les investisseurs sont restés indifférents, les effets de la baisse du décompte de plateformes restant à voir, commentaient les analystes de JBC Energy.

Par ailleurs, les marchés attendaient également la sortie du rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui devait être publié à 12H00 GMT.







Commenter Le pétrole tombe a un nouveau plus bas en six ans


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 octobre 2017 à 21:03

Le pétrole porté par les tensions en Irak

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en hausse lundi après la prise de contrôle par les forces irakiennes du siège du...

lundi 16 octobre 2017 à 19:36

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliard…

Genève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour...

lundi 16 octobre 2017 à 18:31

Le pétrole monte, la production perturbée en Irak par les te…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en fin d'échanges européens alors que la production des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk...

lundi 16 octobre 2017 à 18:07

France: les prix des carburants ont baissé la semaine derniè…

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont légèrement reculé la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés lundi.

lundi 16 octobre 2017 à 15:48

Le pétrole, porté par les tensions en Irak, ouvre en hausse …

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, porté par un regain de tensions...

lundi 16 octobre 2017 à 15:43

Kurdes: le pompage des deux principaux champs pétroliers de …

Bagdad: Le pompage dans les deux principaux champs pétroliers de Kirkouk, province où les troupes gouvernementales irakiennes ont lancé une opération aux...

lundi 16 octobre 2017 à 13:02

Ryad étudie plusieurs options pour l'introduction d'Aramco e…

Ryad: L'Arabie saoudite continue d'examiner plusieurs options pour l'introduction en Bourse d'Aramco, a déclaré samedi un porte-parole du géant pétrolier saoudien.

lundi 16 octobre 2017 à 12:51

Ordonnances: la CGT pétrole menace de grève à compter du 23 …

Paris: La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la...

lundi 16 octobre 2017 à 12:36

Le pétrole monte, la tension croît au Kurdistan irakien

Londres: Les prix du pétrole étaient soutenus lundi en cours d'échanges européens par les craintes que les tensions en Irak entre le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite