Menu
RSS
A+ A A-

S&P abaisse la perspective de l'économie saoudienne après la chute des prix du pétrole

prix-du-petrole dubaïdubaï: Standard and Poor's a abaissé à négative la perspective de l'économie du géant pétrolier saoudien et la note de ses partenaires du Golfe, Oman et Bahreïn, en raison de la chute des prix du pétrole.
Mais en dépit du large déficit prévu dans le budget saoudien de 2015, l'agence a maintenu la note souveraine de l'Arabie ainsi que celles d'Abou Dhabi et du Qatar, en soulignant leurs finances très solides.

Compte tenu de sa forte dépendance au pétrole, la position financière de l'Arabie saoudite, peut s'affaiblir en raison du déclin des prix du brut, a souligné l'agence de notation dans un communiqué, en justifiant la perspective négative désormais attribuée à l'économie saoudienne.

En décembre, l'agence avait déjà changé la perspective de positive à stable, en citant les mêmes raisons.

Depuis, l'agence a abaissé ses projections pour le marché pétrolier mondial.

En décembre 2014, S&P avait prédit que le baril de Brent serait de 80 dollars en 2015 et de 85 dollars en 2015-18. Nous pensons maintenant que ce prix sera de 55 dollars en 2015 et de 70 dollars en 2015-18, estime désormais S&P.

Contrairement à l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis devraient avoir un budget à l'équilibre en 2015 et S&P a maintenu sa note d'Abou Dhabi à AA/A-1+ avec perspective stable.

L'agence a indiqué s'attendre à ce qu'Abou Dhabi, qui détient 90% des réserves de pétrole des Emirats, garde une politique financière prudente et flexible.

Mais nous nous attendons à ce que les faiblesses structurelles et institutionnelles demeurent, a ajouté l'agence à propos d'Abou Dhabi.

L'émirat gazier du Qatar n'a pas encore publié son budget pour l'année en cours mais S&P a maintenu à AA/A-1+ la note de ce pays avec perspective stable.

Les petits producteurs et non-membres de l'Opep que sont Bahreïn et Oman, qui n'ont pas les réserves financières de leurs voisins, ont vu leurs notes respectives abaissées d'un cran. La note de Bahreïn a été abaissée de BBB/A-2 à BBB/A-3 et celle d'Oman de A-A/-1 à A-/A-2.

Les prix du pétrole ont baissé de plus de 50% en 2014 et se redressent difficilement depuis, en raison d'une faible croissance des économies des pays consommateurs et d'un marché en surproduction.

Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé en janvier que les six monarchies arabes du Golfe, le Koweït inclus, allaient cumuler un manque à gagner de 300 milliards de dollars cette année en raison de la baisse des prix du pétrole.







Commenter S&P abaisse la perspective de l'économie saoudienne après la chute des prix du pétrole


Le pétrole en Arabie Saoudite


lundi 24 juillet 2017

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

mardi 16 mai 2017

Pétrole: Koweït soutient Ryad et Moscou sur la réduction de …

Koweït: Le Koweït a apporté mardi son soutien total à l'appel de l'Arabie saoudite et de la Russie pour une extension de...


-Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite