Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se reprend à New York, sur un rebond technique

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole sont un peu montés lundi à New York, réduisant l'écart de prix qui les sépare de l'or noir coté à Londres, dans un marché freiné par la force du dollar et le pessimisme persistant sur l'excès d'offre.
Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril a gagné 39 cents pour finir pile sur le seuil des 50 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Il se rapprochait ainsi du cours du baril de Brent, en baisse de plus d'un dollar sous les 60 dollars. Les deux barils avaient enregistré une différence de prix de plus de douze dollars au cours de février.

Les fluctuations des derniers jours ont avantagé le Brent, mais maintenant, la tendance s'inverse, a remarqué Kyle Cooper, de IAF Advisors.

Je ne saurais vraiment pas comment expliquer l'avancée des cours du WTI aujourd'hui, et je me casse un peu la tête pour la justifier, car je ne vois pas d'autre facteur qu'une hausse de Wall Street, où le Dow Jones gagnait près de 1%, a-t-il reconnu.

Beaucoup d'analystes estiment en effet que le marché pétrolier, sur lequel les cours ont perdu environ la moitié de leur valeur depuis juin, manque toujours d'éléments de soutien, face au niveau toujours élevé de l'offre et, dernièrement, à un nouveau renforcement du dollar.

Le pétrole entame la semaine... les yeux vers le bas, a jugé Matt Smith, de Scheider Electric. Le dollar est extrêmement fort, encouragé par le lancement de l'assouplissement monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), et par la perspective de plus en plus précise d'une hausse des taux américains en milieu d'année.

La force du dollar, qu'une hausse des taux américains rendrait plus rémunérateur pour les cambistes, nuit au marché pétrolier, sur lequel les échanges sont libellés en monnaie américaine.

Sur le plan de l'offre, les craintes de surabondance ne semblent pas être calmées par les affrontements en Libye, malgré des titres de presse alarmistes, selon lesquels des islamistes ont exécuté les gardiens de sites pétroliers et pris en otages des travailleurs étrangers, a rapporté Tim Evans, de Citi.

Les autorités philippines ont annoncé que quatre de leurs ressortissants et cinq autres étrangers avaient été enlevés lors d'une attaque contre le champ pétrolier al-Ghani (sud de la Libye), imputée par des sources libyennes aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Les effets des derniers troubles en date restent toutefois incertains car on ne sait pas si la production de pétrole brut du pays est tombée plus bas que les 400.000 ou 500.000 barils par jour annoncés en début de semaine dernière, a précisé Tim Evans.

jdy/chr/hdu

CITIGROUP







Commenter Le pétrole se reprend à New York, sur un rebond technique


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite