Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se maintient en petite hausse dans un marché optimiste

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole montaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché optimiste et aidé par les tensions au Proche-Orient.
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 61,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 56 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 14 cents à 50,90 dollars.

Les cours du pétrole continuaient de progresser, les opérateurs choisissant d'ignorer la surabondance d'offre sur les marchés qui a pourtant fait chuter les cours de plus de moitié entre mi-juin 2014 et mi-janvier.

Les marchés veulent clairement grimper, tout rapport rappelant l'excédent d'offre considérable sur les marchés ne faisant pression que brièvement sur les prix, notaient les analystes de Commerzbank.

Mercredi, le Département de l'Énergie américain (DoE) a fait état d'une hausse surprise des stocks de brut américains, de 10,3 millions de barils, et les stocks de produits distillés (fioul de chauffage inclus), dont la demande avait fortement augmenté ces dernières semaines grâce à une vague de froid aux États-Unis et en Europe, ont baissé moins que prévu.

Les exportations américaines de produits distillés ont décliné en 2014, pour la première fois depuis 2004, à cause notamment d'une diminution de 15% des exportations vers l'Europe de l'ouest, selon le DoE.

Et cette tendance à la baisse pourrait se confirmer en 2015, les raffineurs européens augmentant les cadences de leurs usines afin de profiter de marges de raffinage un peu meilleures après des années de disette, et gêner les cours du WTI.

En effet, les États-Unis ne pouvant vendre leur brut à l'étranger - même si le pays peut ré-exporter le brut Canadien - la seule façon de sortir le pétrole du pays est de l'exporter sous sa forme raffinée, selon des analystes.

Par ailleurs, les investisseurs attendaient vendredi la sortie du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux États-Unis. Si les attentes de bons chiffres se confirment, cela pourrait tirer le dollar vers le haut et peser sur les cours de l'or noir.

Un dollar plus fort tend à rendre moins attractifs les achats de matières premières, comme le brut, libellées dans cette monnaie pour les acheteurs munis d'autres devises.

Mais pour le moment, le marché portait toujours son attention sur les facteurs haussiers qui ont soutenu les cours ces derniers jours, comme les affrontements en Libye qui ont poussé la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) à déclarer l'état de force majeure dans 11 champs pétroliers mercredi.

En invoquant cette clause, la Libye ne se trouve plus dans l'obligation de remplir sa part des contrats de livraison pour les champs pétroliers de Al-Mabrouk, Al-Bahi, Al-Dahra, Al-Joufra, Tibesti, Al-Ghani, Al-Samah, Al-Baïda, Al-Waha, Al-Dafa, Al-Naqa.

cv/acd/gib

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole se maintient en petite hausse dans un marché optimiste


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 22:35

Brésil: nouvelle mise aux enchères pétrolière, test pour Tem…

Rio de janeiro: Le Brésil met aux enchères mercredi 287 blocs pétroliers, une opération qui aura valeur de test pour le gouvernement...

mardi 26 septembre 2017 à 21:52

Canada: les réserves de brut léger revues en forte hausse

Montréal: L'Office national de l'énergie du Canada a revu mardi en forte hausse les réserves de pétrole brut léger de la province...

mardi 26 septembre 2017 à 21:42

Le pétrole termine en baisse à New York et Londres, freiné p…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et Londres ont terminé en baisse mardi, affectés par des prises...

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite