Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se stabilise avant les stocks américains

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole oscillaient autour de l'équilibre mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché plutôt serein avant les stocks de brut américain.
Vers 11H10 GMT (12H10 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 60,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 33 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance avançait de 25 cents à 50,77 dollars.

Les marchés attendaient plutôt sereinement les statistiques hebdomadaires du Département américain de l'Énergie (DoE), même si une nouvelle hausse des stocks de brut est attendue pour la semaine se terminant le 27 février.

La fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) a fait état mardi d'une hausse hebdomadaire des stocks de brut de 2,9 millions de baril, soit une augmentation beaucoup moins importante que lors de ses estimations des deux semaines précédentes (à 8,9 millions et 14,3 millions respectivement).

Si cela est confirmé par le DoE, ce serait la plus petite hausse des stocks depuis le début de l'année, notaient les analystes de JBC Energy.

Selon les dernières estimations des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, les stocks de brut auraient progressé de 3,8 millions de barils, tandis que les réserves d'essence et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient respectivement diminué de 1,8 million et 2,2 millions de barils.

La publication des prix officiels de vente de pétrole de l'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a également contribué à rassurer les marchés.

Selon plusieurs analystes l'Arabie saoudite aurait augmenté ses prix de vente vers l'Asie et les États-Unis d'au moins 1 dollar.

Cette hausse est le reflet de la meilleure santé des marchés physiques de brut en février, notait Olivier Jakob de Petromatrix.

Par ailleurs, de nouvelles attaques sur des champs pétroliers en Libye continuaient de soutenir un peu les cours de l'or noir.

Des islamistes radicaux se sont emparés mardi des champs d'Al-Bahi et Al-Mabrouk situés à quelque 200 km au sud de Syrte, et sont, selon le porte-parole des gardes des installations pétrolières, en route pour prendre le contrôle du champ d'Al-Dahra.

Le champ d'al-Mabrouk est exploité par une coentreprise dirigée par la Compagnie libyenne de pétrole (NOC), dans laquelle le groupe français Total détient des parts.

La récente hausse de la production libyenne d'or noir avait quelque peu plombé les cours du brut.

bur-cv/acd/pb

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

TOTAL







Commenter Le pétrole se stabilise avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite