Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole continue de grimper dans un marché pourtant excédentaire

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole grimpaient vendredi en fin d'échanges européens, mais la hausse des stocks de brut américains pesait toutefois sur les cours du WTI qui progressaient moins vite que ceux du Brent.
Vers 17H40 GMT (18H40 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 61,73 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,68 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance gagnait 1,05 dollar à 49,22 dollars.

Alors que le WTI continuait d'être sur la défensive, le Brent s'échangeait à la hausse et s'apprêtait à finir le mois sur sa meilleure performance mensuelle depuis mai 2009, notait Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

Les stocks américains de pétrole brut ont augmenté de plus de huit millions de barils la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Énergie (DoE).

Dans un marché déjà lesté par la surabondance d'offre, les statistiques américaines n'étaient pas de nature à regonfler le moral des investisseurs.

De plus, le dollar continuait de se renforcer, aidé par les perspectives d'une hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale (Fed) américaine cette année.

Et généralement, un billet vert fort a tendance à saper l'appétit des acheteurs munis d'autres devises pour les matières premières libellées en dollars.

Mais les cours de la référence européenne se maintenaient au dessus du seuil psychologique des 60 dollars vendredi, s'approchant même des 62 dollars le baril vers 16H30 GMT.

Pour les analystes du courtier PVM, le sentiment que les prix de l'or auraient atteint un plancher planait sur les marchés.

Mais les prix du WTI semblaient tout de même gênés par la surabondance d'offre aux États-Unis, et la référence américaine du brut s'échangeait à environ 12,50 dollars de moins que le Brent.

Les marchés attendaient également, comme tous les vendredis, la sortie du décompte des plateformes pétrolières en activité réalisé par le groupe parapétrolier Baker Hughes.

Les statistiques pourraient peser sur les cours du WTI si le déclin du nombre de puits en activité avait de nouveau ralenti, soulignaient les analystes de Commerzbank.

Les opérateurs avaient déjà été déçus la semaine dernière, avec seulement 37 plateformes mises hors service, alors que les semaines précédentes les chiffres tournaient autour de 90 plateformes.







Commenter Le pétrole continue de grimper dans un marché pourtant excédentaire


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite