Menu
RSS
A+ A A-

La chute du prix de pétrole fait basculer Petronas dans le rouge au 4T

prix-du-petrole kuala lumpurkuala lumpur: La compagnie pétrolière malaisienne Petronas a enregistré une perte nette de 7,3 milliards de ringgits (1,8 milliard d'euros) au quatrième trimestre, sous l'effet conjugé de la baisse des prix du pétrole et de la dépréciation d'actifs, a-t-elle annoncé vendredi.
Sur la même période de l'exercice précédent, le groupe avait réalisé un bénéfice de 12,8 milliards de ringgits (3,15 milliards d'euros) .

Sur lensemble de l'exercice 2014, le bénéfice a été amputé par les mauvais résultats du dernier trimestre, chutant de 27% à 47,6 milliards de ringgits (11,7 milliards d'euros).

Il s'agit de la première perte trimestrielle de Petronas en cinq ans, et depuis sa décision de publier des résultats trimestriels.

Le groupe pétrolier, qui contribue à près de la moitié des revenus budgétaires de la Malaisie, a annoncé par ailleurs une baisse des investissements de 20 à 30 milliards de ringgits sur les deux prochaines années.

Le chiffre d'affaire a baissé de 6,4% à 79,4 milliards de ringgits (19,6 milliards d'euros), contre 84,8 milliards de ringgits (20,9 milliards d'euros) un an plus tôt, a indiqué la compagnie.

Le prix moyen du baril de pétrole en 2015 devrait être nettement plus bas que ce que l'on a connu en 2014, ce qui devrait avoir des conséquences sur la rentabilité, a indiqué Petronas dans un communiqué.

Le PDG du groupe Shamsul Azhar Abbas, qui va quitter son poste fin mars après cinq années à la tête de Petronas, a déclaré à la presse que le groupe public malaisien allait adopter une stratégie prudente en raison de la chute du prix du pétrole.

Certains projets importants vont être retardés, nous allons nous montrer prudents, a-t-il assuré.

Petronas prévoit un prix du baril aux alentours de 55 dollars pour 2015.

Le directeur financier du groupe, George Ratilal, a pour sa part expliqué que le prix du brut moyen sur le dernier trimestre a oscillé autour de 70 dollars le baril, loin des 109 dollars le baril observé un an plus tôt.

Les perspectives ne sont pas bonnes pour 2015. (Mais) nous serons malgré tout rentables cette année, a précisé M. Ratilal.

Une surabondance d'offre sur le marché a provoqué un effondrement des prix du pétrole, qui ont atteint leur plus bas niveau depuis quatre ans. Ces dernières semaines, le prix du baril de light sweet crude s'est stabilisé à New York entre 49 et 50 dollars.







Commenter La chute du prix de pétrole fait basculer Petronas dans le rouge au 4T


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite