Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole rebondit à New York, mais les yeux restent sur la production américaine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole tentaient un rebond mardi à l'ouverture à New York, repassant difficilement le seuil des 50 dollars le baril, dans un marché toujours pessimiste sur le haut niveau de l'offre américaine.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril gagnait 73 cents à 50,18 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après une chute d'environ quatre dollars du contrat de référence en une semaine.

Il n'y a rien de nouveau depuis hier, date à laquelle le cours du baril est passé sous les 50 dollars, a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. Les prix avaient réagi à un excès de pétrole sur le marché, et cette tendance devrait continuer lors des deux prochaines semaines, puisque l'on attend de nouvelles hausses des réserves américaines.

Les stocks de brut américain, sur lesquels Washington publiera mercredi une mise à jour hebdomadaire, sont pour l'heure à un niveau sans précédent depuis 1930, et les investisseurs sont particulièrement pessimistes quant au niveau élevé des réserves du terminal de Cushing, dans l'Oklahoma (sud), qui sert de référence au WTI.

Pour l'ensemble des Etats-Unis, on s'attend à une hausse de quatre millions de barils, en partie à cause d'une grève dans les raffineries, qui dure maintenant depuis trois semaines, ont rapporté les experts de Commerzbank.

Les prix du pétrole ont perdu plus de la moitié de leur valeur depuis juin, une tendance encouragée par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de maintenir inchangé son plafond de production, alors que le marché espérait un geste.

Depuis le début de la semaine, des bruits courent sur une réunion d'urgence de l'Opep, mais cela ne se produira pas tant que l'Arabie saoudite ou le Koweït ne le désireront pas, a prévenu Andy Lipow.

Les prix de l'or noir avaient en effet rebondi brièvement lundi après l'évocation d'une telle réunion par la ministre du Pétrole nigériane Diezani Alison-Madueke, également présidente de l'Opep, mais des sources internes ont démenti une telle éventualité.

Egalement sur le plan international, le marché pourrait aussi souffrir en cas de progrès dans les négociations nucléaires sur l'Iran, car si des sanctions sont levées, cela risque d'accroître les exportations du pays, a-t-il ajouté.

Des progrès ont été accomplis dans les négociations à Genève sur le programme nucléaire iranien controversé, mais des questions très difficiles doivent encore être réglées et une nouvelle réunion est programmée en début de semaine prochaine, selon les propos tenus lundi par un haut responsable américain.







Commenter Le pétrole rebondit à New York, mais les yeux restent sur la production américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite