Menu
RSS
A+ A A-

L'exploration pétrolière au Royaume-Uni au plus bas depuis 50 ans

prix-du-petrole LondresLondres: L'industrie pétrolière britannique doit réduire ses coûts de 40% pour compenser la chute des prix du brut et enrayer l'effondrement de l'exploration en mer du Nord, a souligné mardi la fédération du secteur, Oil and Gas UK.
Pour maintenir la compétitivité et la durabilité de la production au niveau du plateau continental britannique, dans le contexte actuel de prix, il faut réduire de 40% les coûts de production unitaire si l'on veut compenser la chute de la production observée depuis 2011, explique l'organisation patronale du secteur, dans son rapport d'activité annuel.

Ces dernières années, l'activité en matière d'exploration s'est effondrée, et cette tendance a continué en 2014 avec seulement 14 puits forés, le rythme le plus faible depuis 1965, et tout indique que cette situation ne va probablement pas s'améliorer en 2015, avec seulement 8 à 13 forages prévus, souligne-t-elle.

Maigre consolation, la production d'hydrocarbures britannique n'a reculé que de 1,1% à 1,42 million de barils équivalent pétrole par jour, ce qui constitue le plus faible déclin enregistré depuis 15 ans. Mais cela masque un repli prononcé (-2,6%) de la production d'hydrocarbures liquides (pétrole et condensats), alors que la production de gaz a augmenté dans le même temps de 1,1%.

Ces résultats, combinés à la chute de plus de 50% des cours mondiaux depuis le mois de juin, ont fait tomber les recettes annuelles de l'exploration-production au Royaume-Uni à 24 milliards de livres (32,5 milliards d'euros au taux de change actuel), le niveau le plus faible depuis 1998.

Le patron d'Oil & Gas UK, Malcolm Webb, en a profité pour réclamer de nouveau un effort concerté sur trois fronts : la fiscalité, la règlementation et les coûts pour relancer les investissements dans le secteur, et exploiter les réserves britanniques d'hydrocarbures, désormais évaluées à 10 milliards de barils équivalent pétrole.

Le ministre des Finances George Osborne, qui avait déjà annoncé des mesures en décembre pour soutenir le secteur face à la dégringolade des prix de l'or noir, s'est dit dans la foulée de ce rapport prêt à prendre de nouvelles mesures.

Nous avons déjà réduit les taxes et, si c'est nécessaire, nous le ferons de nouveau dans le budget annuel de l'Etat britannique présenté le 18 mars, a déclaré M. Osborne lors d'une conférence de presse.

L'industrie pétrolière et gazière est un atout vital de notre pays et nous avons un plan pour la soutenir, a-t-il assuré.

L'effondrement des cours touche particulièrement l'industrie pétrolière britannique, notamment autour de son centre à Aberdeen (nord de l'Écosse), car les compagnies sont confrontées à une raréfaction des ressources en mer du Nord, où les gisements nécessitent des technologies de plus en plus pointues et onéreuses.

Après la publication du rapport d'Oil & Gas UK, le syndicat Unite a appelé pour sa part les gouvernements britannique et écossais à intervenir pour stopper le désatreux +alignement par le bas+ des conditions sociales dans l'industrie offshore en mer du Nord.

Parmi les géants pétroliers présents dans la région, BP a annoncé le mois dernier la suppression de 300 emplois, après des coupes de même ampleur décidées par ses concurrents Shell et Chevron. Plusieurs groupes, dont BP, ont prévenu en outre qu'ils allaient geler les salaires de leurs employés.

fpo/pn/cv/nas

BP

ROYAL DUTCH SHELL PLC

CHEVRON







Commenter L'exploration pétrolière au Royaume-Uni au plus bas depuis 50 ans


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite