Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut dégringole lesté par les inquiétudes sur l'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les cours du pétrole poursuivaient leur baisse lundi en fin d'échanges européens, les inquiétudes sur la surabondance d'offre reprenant le pas sur les marchés.
Vers 17H40 GMT (18H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 59,00 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,24 dollar par rapport à la clôture de vendredi.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,71 dollar à 49,11 dollars.


Les marchés ont été notamment déçus après la sortie du décompte hebdomadaire des plateformes pétrolières en activité vendredi réalisé par le groupe parapétrolier Baker Hughes, les opérateurs s'attendant à une nouvelle baisse prononcée du nombre de puits.


Mais seulement 37 plateformes ont été arrêtées la semaine dernière aux États-Unis, portant le nombre total de puits en activité à 1.310 unités, alors que les semaines précédentes les chiffres tournaient autour des 90 plateformes.


"Même si Baker Hughes a rapporté une baisse des puits de forage en activité aux États-Unis pour la onzième semaine consécutive, le décompte a seulement baissé de 37 plateformes, ce qui constitue le déclin hebdomadaire le plus bas depuis sept semaines", constataient les analystes de Commerzbank.


Pour les analystes de la banque allemande, le rebond des prix de ces dernières semaines a pesé sur le rythme d'arrêt des plateformes.


"Si l'on considère que beaucoup de plateformes de moindre rendement ont été arrêtées en premier, et avec la stabilisation des prix pour le moment, il n'est pas étonnant de noter un ralentissement des fermetures de puits", acquiesçaient les analystes de Morgan Stanley.


Le marché demeurent donc plombé par les même fondamentaux baissiers qui ont fait chuter les cours de 60% entre mi-juin et mi-janvier.


Les réserves de brut aux États-Unis ont encore bondi la semaine dernière, gagnant près de huit millions de barils et contribuant à faire douter le marché quant à un rebond durable des cours.


L'extension de la grève des raffineries aux États-Unis, lancée début février par le syndicat United Steelworkers (USW), à trois usines exploitées en partenariat par Royal Dutch Shell, n'a pas aidé les cours du WTI à un moment où les statistiques sur les stocks de brut américains enchainent les records.


Même si le Brent semble mieux tirer son épingle du jeu face à l'excédent d'offre que le brut léger américain, le WTI, les nouvelles sur la réouverture du port Zueitina en Libye ont pesé sur la référence européenne du brut, selon plusieurs analystes.


De plus "les attentes sur une reprise des exportations depuis le port de Marsa al Hariga se sont renforcées après le redémarrage du pipeline qui le relie au champ pétrolier de Sarir", notaient les analystes de PVM.


La production du pays était tombée à environ 150.000 barils par jour (bj) après l'attaque sur le pipeline il y a deux semaines.






Commenter Pétrole: le brut dégringole lesté par les inquiétudes sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite