Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, prudence des investisseurs face à la surabondance d'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole perdaient du terrain lundi en cours d'échanges européens, après le décompte des plateformes de pétrole américaines vendredi, les investisseurs restant prudents dans un marché toujours plombé par une offre surabondante.
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 59,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,08 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,10 dollar à 49,71 dollars.

Les marchés ont été déçus après la sortie du décompte des plateformes pétrolières en activité réalisé par le groupe parapétrolier Baker Hughes tous les vendredis, les opérateurs s'attendant à une nouvelle baisse prononcée du nombre de puits.

Mais seulement 37 plateformes ont été mises hors service la semaine dernière aux États-Unis, portant le nombre total de puits en activité à 1.310 unités, alors que les semaines précédentes les chiffres tournaient autour des 90 plateformes.

Même si Baker Hughes a rapporté une baisse des puits de forage en activité aux États-Unis pour la onzième semaine consécutive, le décompte a seulement baissé de 37 plateformes, ce qui constitue le déclin hebdomadaire le plus pas depuis sept semaines, constataient les analystes de Commerzbank.

Pour les analystes de la banque allemande, le rebond des prix de ces dernières semaines a pesé sur le rythme d'arrêt des plateformes.

Si l'on considère que beaucoup de plateformes de moindre rendement ont été arrêtées en premier, et avec la stabilisation des prix pour le moment, il n'est pas étonnant de noter un ralentissement des fermetures de puits, acquiesçaient les analystes de Morgan Stanley.

Le marché demeurent donc plombé par les même fondamentaux baissiers qui ont fait chuter les cours de 60% entre mi-juin et mi-janvier.

Le Brent, la référence européenne du brut, semble cependant mieux tirer son épingle du jeu face à l'excédent d'offre que la référence américaine, le WTI.

Les réserves de brut aux États-Unis ont bondi de près de huit millions de barils la semaine dernière, contribuant à faire douter le marché quant à un rebond durable des cours.

De son côté les cours du Brent, trouvaient un peu de soutien grâce à l'augmentation des cadences des raffineries en Europe (ces dernières souhaitant profiter de l'augmentation de court terme des marges de raffinage suite à la baisse des cours du brut) et grâce aux perturbations sur l'offre Libyenne et Irakienne.

Mais plusieurs analystes mettaient en garde les investisseurs pariant sur une hausse des cours du pétrole lundi, les courtiers de PVM parlant même de piège.

Nous restons prudents et ne voulons pas extrapoler sur les récents mouvements des prix et sur le fait que ces derniers pourraient pointer vers une reprise marquée, notaient les analystes de Barclays.

cv/jmi/jpr

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

BAKER HUGHES

COMMERZBANK

MORGAN STANLEY

BARCLAYS







Commenter Le pétrole baisse, prudence des investisseurs face à la surabondance d'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite