Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse, prudence des investisseurs face à la surabondance d'offre

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole perdaient du terrain lundi en cours d'échanges européens, après le décompte des plateformes de pétrole américaines vendredi, les investisseurs restant prudents dans un marché toujours plombé par une offre surabondante.
Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 59,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,08 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 1,10 dollar à 49,71 dollars.

Les marchés ont été déçus après la sortie du décompte des plateformes pétrolières en activité réalisé par le groupe parapétrolier Baker Hughes tous les vendredis, les opérateurs s'attendant à une nouvelle baisse prononcée du nombre de puits.

Mais seulement 37 plateformes ont été mises hors service la semaine dernière aux États-Unis, portant le nombre total de puits en activité à 1.310 unités, alors que les semaines précédentes les chiffres tournaient autour des 90 plateformes.

Même si Baker Hughes a rapporté une baisse des puits de forage en activité aux États-Unis pour la onzième semaine consécutive, le décompte a seulement baissé de 37 plateformes, ce qui constitue le déclin hebdomadaire le plus pas depuis sept semaines, constataient les analystes de Commerzbank.

Pour les analystes de la banque allemande, le rebond des prix de ces dernières semaines a pesé sur le rythme d'arrêt des plateformes.

Si l'on considère que beaucoup de plateformes de moindre rendement ont été arrêtées en premier, et avec la stabilisation des prix pour le moment, il n'est pas étonnant de noter un ralentissement des fermetures de puits, acquiesçaient les analystes de Morgan Stanley.

Le marché demeurent donc plombé par les même fondamentaux baissiers qui ont fait chuter les cours de 60% entre mi-juin et mi-janvier.

Le Brent, la référence européenne du brut, semble cependant mieux tirer son épingle du jeu face à l'excédent d'offre que la référence américaine, le WTI.

Les réserves de brut aux États-Unis ont bondi de près de huit millions de barils la semaine dernière, contribuant à faire douter le marché quant à un rebond durable des cours.

De son côté les cours du Brent, trouvaient un peu de soutien grâce à l'augmentation des cadences des raffineries en Europe (ces dernières souhaitant profiter de l'augmentation de court terme des marges de raffinage suite à la baisse des cours du brut) et grâce aux perturbations sur l'offre Libyenne et Irakienne.

Mais plusieurs analystes mettaient en garde les investisseurs pariant sur une hausse des cours du pétrole lundi, les courtiers de PVM parlant même de piège.

Nous restons prudents et ne voulons pas extrapoler sur les récents mouvements des prix et sur le fait que ces derniers pourraient pointer vers une reprise marquée, notaient les analystes de Barclays.

cv/jmi/jpr

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

BAKER HUGHES

COMMERZBANK

MORGAN STANLEY

BARCLAYS







Commenter Le pétrole baisse, prudence des investisseurs face à la surabondance d'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

jeudi 21 septembre 2017 à 15:28

Le pétrole ouvre en baisse à New York, freiné par la hausse …

New York: Le baril de pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, freiné par la hausse du dollar dans le sillage de...

jeudi 21 septembre 2017 à 12:45

Le pétrole repart à la baisse mais reste élevé

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur hausse de la veille...

jeudi 21 septembre 2017 à 09:54

Pétrole: un permis d'exploration de Total en Guyane prolongé

Paris: Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné son feu vert à la prolongation du permis exclusif d'exploration d'hydrocarbures...

jeudi 21 septembre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...

mercredi 20 septembre 2017 à 20:53

Le pétrole clôture au-dessus des 50 dollars le baril à New Y…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole new-yorkais a terminé au-dessus de la barre des 50 dollars mercredi après un rapport disparate...

mercredi 20 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole monte malgré la hausse des stocks américains de b…

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mercredi en fin d'échanges européens, les investisseurs digérant un rapport sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite