Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole peine à rebondir après un nouveau gonflement des réserves américaines

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole peinaient à se reprendre vendredi à New York, malgré un petit rebond à l'ouverture, dans un marché plombé par un nouveau gonflement de l'offre déjà pléthorique de brut aux Etats-Unis.
Vers 14H20 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars, dont c'est le dernier jour de cotation, reculait de 17 cents, à 50,99 dollars le baril.

Le léger rebond du marché observé à l'ouverture était avant tout technique, selon les analystes, porté des des mouvements de rachats après l'excès de positions baissières prises avant la parution du rapport hebdomadaire sur les stocks de pétrole aux Etats-Unis jeudi, a expliqué Bob Yawger, de Mizuho Securities.

Car, si ces réserves ont encore augmenté de presque 8 millions de barils, à de nouveaux records depuis 1930, leur progression a été moindre que certains ne l'avaient craint. La fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) avait en effet prévu mercredi soir un bond bien plus important, de 14,3 millions de baril.

Les fondamentaux du marché étaient toutefois nettement baissiers, l'offre restant surabondante par rapport à la demande anticipée, ce qui expliquait le redécollage difficile des prix du brut. Ils perdaient fin janvier quelque 60% de leur valeur depuis la mi-juin.

Dans ce contexte, les opérateurs scrutaient avec une attention toute particulière les chiffres sur l'activité des puits de forage aux Etats-Unis, comptabilisés par le groupe parapétrolier Baker Hughes, qui devaient être publiés vers la mi-séance.

Le déclin du nombre de ces plateformes a alimenté dernièrement les espoirs des investisseurs d'un rééquilibrage prochain du marché.

Une nouvelle baisse est attendue, ce qui pointe vers un déclin de la production américaine dans la deuxième partie de l'année, ont ainsi souligné les analystes de Commerzbank.

Mais cela ne change rien à la surabondance d'offre considérable sur le marché à court terme, ont-ils ajouté.

ppa/jdy/nas

BAKER HUGHES







Commenter Le pétrole peine à rebondir après un nouveau gonflement des réserves américaines


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite