Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte à New York, misant sur un déclin de l'offre américaine

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, dans un marché misant sur une baisse de production de pétrole aux Etats-Unis à moyen terme, même si la vigueur du dollar limitait leur progression.
Vers 14H15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mars gagnait 1,08 dollar à 52,77 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours continuent à être portés par le déclin du nombre de puits de forage aux Etats-Unis la semaine dernière, a expliqué Matt Smith, de Schneider Electric.

En effet, même si cela n'est pas une indication que la production va commencer à décliner tout de suite, ce qui ne pourrait intervenir que dans plusieurs mois, c'est une opportunité pour les investisseurs optimistes de se positionner en hausse sur le marché, a-t-il précisé.

Selon des chiffres du spécialiste du forage américain Baker Hughes publiés vendredi, le nombre de puits de forage pétrolier en activité a décliné de quelque 83 unités au cours de la semaine achevée vendredi. Quelque 199 plates-formes ont en outre cessé leur activité en janvier, selon la même source.

Cela correspond à une baisse de quelque 29% depuis le pic d'octobre dernier, a ajouté M. Smith.

A quelque 1.140 plates-formes restantes, le nombre total des puits de pétrole en activité (est) à son plus bas niveau depuis décembre 2011, ont noté les analystes de Commerzbank.

A l'heure où les stocks de brut américains se situent à des records historiques et où la production évolue à des seuils quasi record, ces signes d'un ralentissement futur faisaient espérer un renversement de la dynamique actuelle d'offre surabondante face à une demande incapable de l'absorber complètement.

L'humeur acheteuse suscitée par ces chiffres occultait en partie l'influence d'un dollar toujours plus fort, a aussi relevé Matt Smith.

En progression depuis des mois, le billet vert tend en effet à rendre moins intéressants les achats d'actifs libellés dans cette monnaie, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Sur le front de la demande, outre des inquiétudes persistantes en zone euro, accentuées par le problème de la dette grecque, les opérateurs craignaient un ralentissement de la consommation chinoise.

La demande du pays le plus gourmand en brut de la planète, après les Etats-Unis, a baissé de 8% en janvier, par rapport au mois de décembre, ont souligné les analystes de Commerzbank.

Clairement les réserves stratégiques sont remplies (la Chine avait profité des prix bas de l'or noir pour réapprovisionner ses réserves de brut, NDLR), après les gros achats vus ces derniers mois, ont-ils insisté.







Commenter Le pétrole monte à New York, misant sur un déclin de l'offre américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite